Communiqués de presse

Les exigences et les lignes rouges du PLR doivent être maintenues 

Dans l’intérêt de la Suisse, PLR.Les Libéraux-Radicaux veut assurer la voie bilatérale et la développer, tout en préservant notre souveraineté. Le PLR est convaincu que les accords bilatéraux garantissent à notre pays une collaboration sur mesure avec les Etats membres de l’Union européenne. La voie bilatérale constitue notre meilleur bouclier contre une adhésion à l’UE – adhésion que le PLR rejette. Par conséquent, le PLR prend note avec satisfaction de la décision rendue aujourd’hui par le Conseil fédéral : il consultera les partenaires sociaux et les cantons pendant l’été. Le 23 juin 2018, les délégués PLR ont adopté des exigences claires et des lignes rouges pour le développement de la voie bilatérale. Il est clair pour le PLR que ces lignes rouges doivent être maintenues. Après la fin des négociations, le PLR évaluera définitivement le résultat de ces dernières et constatera si celui-ci bénéficiera à la Suisse.
 

Lire la suite

Des améliorations devront encore être apportées au projet « AVS 21 »

La prévoyance vieillesse est la première préoccupation des Suissesses et des Suisses. Après le rejet de la Prévoyance vieillesse 2020, en septembre 2017, un nouveau projet de réforme durable sur le  plan financier et juste d’un point de vue intergénérationnel doit rapidement être mis sur les rails. Le Conseil fédéral a présenté aujourd’hui son projet de réforme « AVS 21 ». Il contient plusieurs éléments du Plan B du PLR, entre autres l’ajustement de l’âge de la retraite à 65 ans, mais également une augmentation inacceptable de la TVA de 1,5%. Cette réforme doit stabiliser l’AVS sur le plan financier pour ces prochaines années. Pour ce faire, elle ne doit toutefois pas se limiter à un accroissement des recettes. Le PLR procèdera à une analyse détaillée du projet dans le cadre de la procédure de consultation, en tenant compte des débats parlementaires en cours autour du Projet fiscal 17.
 

Lire la suite

Politique européenne : le PLR se dote d’un papier de position et d’une résolution 

L’UE est le plus important partenaire de la Suisse et les accords bilatéraux nous assurent une collaboration sur mesure avec les Etats membres. Ces dernières années, la Suisse a tiré profit de l’étroite relation qu’elle entretient avec l’UE – une situation qui doit perdurer. Des relations stables sont en effet le meilleur bouclier contre une adhésion à l’UE et contre un isolement. Aujourd’hui, près de 250 délégués PLR.Les Libéraux-Radicaux s’étaient donné rendez-vous à Airolo pour discuter des conditions optimales pour le développement de la voie bilatérale. Ils ont nettement accepté le papier de position « Grands axes d’une politique européenne forte » et la résolution sur la libre-circulation des personnes. Le parti avait déjà défini ses recommandations de vote pour la votation du 23 septembre 2018.    
 

Lire la suite

Le PLR veut garantir une vaste diversité médiatique

Les conditions dans lesquelles évoluent les acteurs du monde médiatique subissent de profonds changements, notamment en raison de la numérisation. Une mise à jour du cadre législatif devenait urgente. La campagne agitée autour de l'initiative « No-billag » a confirmé ce besoin d'agir. Annoncée depuis longtemps, le Conseil fédéral a aujourd'hui mis en consultation la nouvelle loi sur les médias électroniques. PLR.Les Libéraux-Radicaux demande des réformes ciblées permettant de conserver la diversité médiatique de notre pays. Il prend connaissance des grandes lignes présentées par le Conseil fédéral et examinera en détail ce projet dans le cadre de la procédure de consultation. Le parti s'opposera cependant avec véhémence au financement annoncé des médias en ligne.

Lire la suite

PA22+ : plus de marge de manœuvre entrepreneuriale pour l’agriculture

Le Conseil fédéral s’est penché aujourd’hui sur deux projets portant sur la liberté entrepreneuriale des agriculteurs. Il rejette d’une part l’initiative « Pour une eau propre et une alimentation saine » sans lui opposer de contre-projet. Celle-ci entrainerait des restrictions nuisibles et étendues. De plus, des mesures visant à réduire les possibles risques que représentent les produits phytosanitaires ont déjà été prises. D’autre part, le Conseil fédéral a défini les lignes directrices concernant la politique agricole dès 2022 (PA22+) pour laquelle il prévoit d’ouvrir une procédure de consultation probablement à l’automne 2018. Il souhaite concevoir les conditions-cadre de manière à ce que l’agriculture suisse puisse envisager l’avenir avec plus d’autonomie et de liberté entrepreneuriale. PLR.Les Libéraux-Radicaux salue ces décisions. 
 

Lire la suite

Un projet qui nécessite de nettes améliorations par le Conseil des Etats

A l'origine, la révision du droit de la société anonyme a été amorcée pour permettre l'application de l'initiative « contre les rémunérations abusives » et ainsi actualiser le droit suisse de la société anonyme pour qu'il réponde aux exigences du 21ème siècle. Le PLR soutient cet objectif, mais la révision adoptée aujourd'hui par une faible majorité au Conseil national va bien au-delà – sans pour autant créer une réelle plus-value pour les entreprises. Le PLR a toutefois pu s'imposer en ce qui concerne le nuisible contre-projet indirect à l'initiative sur la responsabilité des entreprises : il sera séparé de la révision et devra être fortement remanié au Conseil des Etats. Les seuils de représentation des genres ont quant à eux été acceptés de justesse, ce que déplore le PLR. L'analyse coûts/bénéfices de la révision s'avère actuellement négative, c'est pourquoi aujourd'hui le PLR a rejeté cet objet au cours de la première lecture. C'est à présent au Conseil des Etats de réaliser une épuration du projet.

Lire la suite

Equivalence boursière : le Conseil fédéral risque une balle dans le pied

Le Conseil fédéral a présenté aujourd’hui son plan B en cas de non reconnaissance de l’équivalence boursière par l’UE pour fin 2018. Dans ce cas précis, le Conseil fédéral déciderait alors d’introduire une obligation d’obtenir une reconnaissance pour les plates-formes étrangères qui autorisent la négociation d’actions suisses. Tout comme le Conseil fédéral, PLR.Les Libéraux-Radicaux souhaite une reconnaissance à long terme de l’équivalence boursière. Mais ce qui a été présenté aujourd’hui n’a rien d’un plan B, car il crée de l’insécurité juridique Le Conseil fédéral tente plutôt d’assurer - en vain - une protection nationale, punissant au passage les entreprises suisses qui doivent se refinancer sur d’autres places financières européennes. La priorité revient aux mesures visant à renforcer la place économique suisse, afin que les entreprises et les places de travail soient conservées en Suisse. 

Lire la suite

Un concept à trois éléments proposé par le groupe libéral-radical 

Les pères comme les mères souhaitent être présents pour leur famille, tout en menant une carrière professionnelle. Ce souhait pose de nouveaux défis aux modèles actuels de conciliation entre vie familiale et vie professionnelle, et se reflète nettement dans l’initiative pour un congé paternité. A sa séance du jour, le groupe libéral-radical s’est arrêté sur un concept qu’il a lui-même élaboré pour un possible contre-projet à l’initiative. Un rejet catégorique de l’initiative, tel que demandé par le Conseil fédéral, ne représente pas une solution satisfaisante pour le groupe. Le concept se compose de trois éléments liés les uns aux autres : 16 semaines de congé parental payées, une augmentation à 25'000.- des déductions de frais de garde d’enfant par un tiers et la suppression du financement incitatif pour les crèches. 
 

Lire la suite

Pour une e-ID sécurisée, au profit des citoyens et des consommateurs 

Les technologies numériques actuelles permettent de nos jours de repenser les transactions et les démarches administratives. L’échange en ligne avec les entreprises et les autorités s’en retrouve simplifié, plus rapide et moins bureaucratique. Une identité électronique sécurisée (e-ID) et basée sur des normes internationales harmonisées est une condition essentielle. Le PLR demande depuis longtemps que le Conseil fédéral fasse de l’identité électronique une priorité. Nous saluons donc le message adopté aujourd’hui. La répartition des tâches entre l’Etat et les fournisseurs privés est particulièrement positive.
 

Lire la suite

Le groupe libéral-radical prend clairement position

A l’occasion de sa séance du jour, le groupe libéral-radical a pris deux décisions sans équivoque. Après un intense débat, il a dit OUI à une application pragmatique de la directive européenne sur les armes, dans le respect des traditions suisses. Le PLR s’engagera au Conseil national contre le durcissement de la législation sur les armes demandé par la gauche. Le groupe a ensuite rejeté à l’unanimité tant l’initiative contre le mitage jugée trop rigide que son inutile contre-projet. 

Lire la suite

Le PLR procède à un examen détaillé et critique de la procédure proposée pour le renouvellement complet 

La sécurité représente une mission centrale de l'Etat et est une condition préalable pour une Suisse libre et prospère. Pour assurer cette sécurité de l’espace aérien le plus dense d’Europe, de solides forces aériennes sont une nécessité en matière de politique de sécurité, mais tout comme pour la police aérienne en temps de paix. Il convient dès à présent de se pencher sur le renouvellement des forces aériennes, car les avions Tiger sont désormais obsolètes et les F/A-18 atteindront la limite de leurs capacités d’ici quelques années. L’arrêté de planification pour le renouvellement présenté aujourd’hui par le Conseil fédéral, englobe également la défense sol-air (DSA). Le PLR soutient le renouvellement de la flotte aérienne. Le parti procèdera à un examen critique de l’arrêté de planification au cours de la procédure de consultation.
 

Lire la suite

Le groupe libéral-radical aborde le nouveau concept du Projet fiscal 17

L'avenir de l'agriculture suisse repose sur la qualité de la production dans un environnement libéralisé et concurrentiel. Pour que des conditions-cadre adéquates puissent être créées, une culture du débat ouverte s’avère nécessaire. Aujourd’hui lors de sa séance présessionnelle Le groupe libéral-radical – en présence du conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann – a mené cette discussion basée sur la Vue d’ensemble du Conseil fédéral. Le groupe s’oppose majoritairement au renvoi de la Vue d’ensemble, qu’il considère comme une excellente base de discussion sur l’avenir de l’agriculture. Le groupe a en outre intensément débattu une première fois sur le Projet fiscal 17 et sur le nouveau concept de "compensation sociale" par l’AVS. Il salue les efforts déployés dans l’élaboration d’un possible compromis permettant d’assurer à long terme l’attractivité de la place économique suisse et les recettes fiscales pour la collectivité. 

Lire la suite

Le PLR s'engage avec succès pour une solution libérale sans interdire l'arme d'ordonnance

Le PLR s'engage pour une législation sur les armes libérale, dans le respect des traditions suisses – mais aussi pour une application pragmatique de la directive sur les armes. Grâce au PLR, une avancée a pu être obtenue aujourd'hui dans la Commission de la politique de sécurité du Conseil national. L'arme d'ordonnance n'est pas considérée comme « arme interdite ». La solution proposée se veut conforme à Schengen, assure une application non bureaucratique et pragmatique et tient compte des traditions suisses. L'accord Schengen/Dublin n'est ainsi pas compromis. Il est une composante essentielle pour une politique de sécurité et de migration efficace.

Lire la suite

Des déductions fiscales plus élevées pour les frais de garde des enfants par des tiers sont possibles grâce au PLR

Une meilleure conciliation entre vie privée et vie professionnelle permet d’augmenter l’activité de la main d’œuvre et de faire face à la pénurie de personnel. Cette compatibilité est directement reliée aux coûts des frais de garde d’enfants par un tiers. PLR.Les Libéraux-Radicaux s’engage depuis des années pour des déductions fiscales plus élevées de ces coûts. Cette déductibilité s’élevant actuellement à 10'100 francs par an et par enfant par l’impôt fédéral direct ne permet pas toujours de couvrir les coûts effectifs. Une telle situation crée de mauvaises incitations pour les conjoints réalisant le revenu secondaire. Le Conseil fédéral a enfin décidé d’augmenter à 25'000 francs ce montant maximal, comme demandé par le PLR depuis des années. Nous saluons vivement cette démarche. Il est tout autant réjouissant que le Conseil fédéral réponde à notre demande de flexibilité et de responsabilité propre en ce qui concerne la déductibilité au sein des cantons. 
 

Lire la suite

Le PLR demande des mesures plus poussées qui profitent à tous les assurés

Le système suisse de santé est performant, de très haute qualité, et doit le rester. Cependant, la hausse des coûts a pris des proportions alarmantes. PLR.Les Libéraux-Radicaux veut s'attaquer aux mauvaises incitations dans le système de santé, sans pour autant compromettre la qualité des prestations fournies. Le Conseil fédéral a décidé aujourd'hui d'adapter les franchises à l'évolution des coûts. Cette décision est un pas dans la bonne direction. Le PLR demande néanmoins des mesures plus poussées et qui profitent à tous.
 
 

Lire la suite

Les plus grandes menaces en Suisse sous l'œil du « Radar de sécurité »

Les élections fédérales de 2019 seront l'occasion de renforcer au niveau national les succès remportés dans les cantons. Le Comité directeur, et en particulier la présidente, sont essentiels à cette réussite. Lors de leur assemblée du jour à Zoug, les délégués ont réélu pour les deux prochaines années un Comité directeur de qualité. Après une standing ovation des délégués suite à sa réélection, Petra Gössi a confirmé sa volonté de faire du PLR un mouvement et d'atteindre les objectifs visés pour les élections de 2019. Les délégués se sont également penchés sur les défis en matière de politique de sécurité, repris dans le nouveau papier nommé «Radar». Ils ont ensuite adopté les recommandations de vote pour les prochaines votations avec un Non à la loi sur les jeux d'argent et un Non à l'expérimentation « Monnaie pleine ».
 
 

Lire la suite

Assurons la plus-value financière grâce au Projet fiscal 17

Le Conseil fédéral a adopté aujourd'hui le message sur le Projet fiscal 17. L'imposition des entreprises finance d'importantes prestations pour la société et doit dès lors impérativement être assurée. Pour cela, un climat fiscal attractif est nécessaire. Étant donné que certaines règlementations fiscales suisses ne sont plus en accord avec les normes internationales, une réforme s'en trouve absolument indispensable. Le PLR s'investira pour un projet efficace, capable de convaincre une majorité, qui soit également dans l'intérêt des PME et qui respecte l'autonomie des cantons.

Lire la suite

Un PLR fort dans les grandes villes de Suisse

Les villes n’ont pas toujours besoin de plus d’Etat, ni que tout soit réglementé, contrôlé ou dirigé par ce dernier. Elles ont plutôt besoin d’initiatives privées, d’actions entrepreneuriales, de marge de manœuvre pour les individus, les familles, les entreprises, pour la société, la culture et la formation. C’est ainsi que nous créons des villes dynamiques et performantes. Le PLR des huit plus grandes villes de Suisse a annoncé aujourd’hui le lancement d’une nouvelle organisation nommée « PLR Urbain ». Toutes les villes font face à des défis similaires – la domination rouge et verte doit être contrecarrée et notre force électorale développée. PLR Urbain propose les principes d’une politique urbaine libérale et d’avenir. 

Lire la suite

Trois motions PLR acceptées au Conseil national

Le système de santé suisse est certes de haute qualité, mais les coûts ne cessent d’augmenter. Pour PLR.Les Libéraux-Radicaux, garantir des prestations de haute qualité est prioritaire. Cependant, un système de santé social ne peut être soutenable que si son financement repose aussi sur une part de responsabilité individuelle. En 2016, le PLR avait déposé trois motions qui demandaient au Conseil fédéral de mettre à jour le montant des franchises. Celles-ci ont été adoptées ce jour par une large majorité du Conseil national. 

Lire la suite

Le groupe libéral-radical demande à la Confédération d'élaborer une stratégie fiscale à long terme

La Suisse est un pays ouvert sur le monde. Le droit international sert l'Etat de droit, garantit les droits fondamentaux et promeut une économie internationale ouverte – autant de principes libéraux, sur lesquels la Suisse a bâti sa prospérité. L'initiative « pour l'autodétermination » irait à l'encontre de ces principes et ferait de la Suisse un partenaire peu fiable. Le groupe libéral-radical rejette dès lors l'initiative. Lors de sa séance du jour, le groupe parlementaire a discuté de la réforme des PC et a convenu d'un postulat, imposant au Conseil fédéral d'élaborer une stratégie fiscale à long terme.

Lire la suite