Communiqués de presse

Loi sur le CO2 : un compromis obtenu grâce au PLR

Il est de notre devoir de sauvegarder les ressources naturelles pour les générations futures. Pour atteindre cet objectif, des mesures efficaces sont notamment nécessaires afin de lutter contre le réchauffement climatique et de réduire les émissions de CO2. La mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat au travers de la révision totale de la loi sur le CO2 constitue un objectif central aux yeux du PLR. Après plusieurs mois de consultation, les travaux de la commission de l’environnement du Conseil des Etats (CEATE-CE) sont en passe d’aboutir sur un large compromis. Soit un paquet de mesures capable de convaincre une majorité et ouvrant la voie à une mise en œuvre conforme aux objectifs climatiques de l’Accord de Paris. Le PLR a joué un rôle central et a déjà pu largement y intégrer la politique environnementale libérale-radicale, renforcée par sa base.

Lire la suite

Juste, moderne et indépendante de l’état civil 

En termes d’imposition des couples mariés, le changement de système se fait depuis longtemps attendre : l’imposition individuelle permettrait d’augmenter le nombre de femmes exerçant une activité professionnelle, de réduire la pénurie de main d’œuvre qualifiée et de supprimer la pénalisation des couples mariés. Le Conseil fédéral aurait dû empoigner ce dossier depuis des années, mais rien n’a avancé. C’est une récente intervention émanant du PLR qui donne à ce projet un nouveau souffle, pour une fiscalité équitable, moderne et indépendante de l’état civil. La version bis de l’initiative PDC, transmise aujourd’hui par le Conseil fédéral au Parlement, ne constitue, en revanche, pas la bonne voie à suivre. Elle rend impossible l’imposition individuelle et ancre dans la Constitution une vision discriminatoire du mariage. 

Lire la suite

Le PLR pleure la perte d’une personnalité exceptionnelle et de la première chancelière fédérale.

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès d'Annemarie Huber-Hotz. C’est une personnalité dont la valeur dépasse largement les rangs du parti qui nous a subitement quittés. Annemarie Huber-Hotz a été une chancelière fédérale exceptionnelle et la première femme à occuper ce poste. Sous sa direction, la Chancellerie fédérale était tournée vers l'avenir. Annemarie Huber-Hotz a également travaillé avec passion et engagement en faveur des plus faibles et défavorisés. En tant que présidente de longue date de la Croix-Rouge suisse, elle a envoyé un signal fort de cohésion et de solidarité en Suisse et à l'étranger. Tout au long de sa vie, la Zougoise a défendu les valeurs de liberté, de cohésion et d’innovation. Le PLR se souviendra toujours d'Annemarie Huber-Hotz avec beaucoup de respect et de gratitude. Le PLR présente ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches, et leur témoigne son profond soutien en ces douloureux moments.
 

Lire la suite

Le PLR demande des compensations équilibrées

La Prévoyance vieillesse est l’une des principales préoccupations des Suisses. Nous devons redonner confiance en la prévoyance en assurant la durabilité de nos rentes. Pour réformer l’AVS, trois étapes sont nécessaires. Le projet fiscalité et AVS ne résout qu’à court terme les problèmes du premier pilier. D’autres réformes sont urgemment nécessaires pour corriger la situation critique à laquelle fait face l’AVS, ceci d’autant plus avec l’arrivée à l’âge de la retraite de la génération des baby-boomers. Aujourd’hui, le Conseil fédéral a présenté les grands axes d’AVS21, la seconde étape planifiée sur le moyen terme. Le PLR salue le point central de la réforme, soit l’harmonisation de l’âge de la retraite à 65 ans, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Il est juste d’introduire une compensation pour les femmes, mais elle ne doit pas pour autant réduire à néant les économies réalisées. Le PLR demande des mesures de compensation équilibrées. Nous nous opposons à l’augmentation massive de la TVA de 0.7%. Suite à l’acceptation du projet AVS et fiscalité (RFFA), cette hausse doit être revue à la baisse. Mettre en place des incitations pour permettre à ceux qui le souhaitent de travailler plus longtemps est important. Nous veillerons, lors des discussions au Parlement, à ce que les instruments proposés permettent bel et bien d’atteindre ce but. La troisième étape, qui devra être entreprise dès la prochaine législature, est une réforme structurelle sur le long terme.  

Lire la suite

Des questions demeurent sur le supplément de rente 

Il n’y a pas uniquement le premier, mais également le deuxième pilier qui doit fait l’objet d’une réforme si nous voulons redonner confiance en notre système de prévoyance vieillesse. Le Conseil fédéral avait demandé aux partenaires sociaux de présenter une proposition de réforme commune pour la prévoyance professionnelle – démarche que le PLR avait expressément saluée. Les partenaires sociaux ont présenté, aujourd’hui, le résultat de leurs négociations. Ils ne sont malheureusement pas unanimes. Les grandes lignes de la variante majoritaire (syndicats et Union patronale suisse) correspondent au plan B proposé par le PLR suite au rejet de la PV2020. Nous saluons ainsi plusieurs des mesures proposées, mais restons critiques vis-à-vis du supplément de rente. D’autres mécanismes de compensation, qui ne conduisent ni à une augmentation des prestations, ni à l’introduction d’une composante de répartition, doivent être étudiés.

Lire la suite

Équivalence boursière : un plan B seul ne suffit pas

L’UE a laissé expirer l’équivalence accordée à la bourse suisse. Le plan B du Conseil fédéral entrera en vigueur lundi. La situation est bloquée. PLR.Les Libéraux-Radicaux est déçu que le travail considérable réalisé par ses conseillers fédéraux Ignazio Cassis et Karin Keller-Sutter n’ait pas encore apporté tous les résultats escomptés. La réaction de l’UE n’a cependant rien de surprenant. Parmi les responsables : l’UDC et les syndicats. Avec leurs grands rêves d’isolement et leur entêtement sur des détails bureaucratiques relatifs à la mise en œuvre des mesures d’accompagnement, ils entravent la voie bilatérale. Des places de travail et notre prospérité sont en jeu. Le plan B du Conseil fédéral est cohérent et judicieux, mais il ne constitue qu’une politique du sparadrap. Un plan A reste nécessaire, avec une garantie à long terme de la voie bilatérale qui a fait ses preuves, accompagnée de mesures attendues depuis longtemps visant à renforcer notre place économique.

Lire la suite

Renforcer le financement des entreprises en Suisse

L’impôt anticipé empêche souvent les entreprises de lever des capitaux en Suisse. L’objectif de l’impôt est d’assurer des recettes fiscales et de lutter contre l’évasion fiscale. En réalité, dans certains cas, il représente une charge finale peu attractive tant pour les personnes physiques que pour les entreprises sans remplir une fonction de garantie Avec ce système,, la Suisse se tire une balle dans le pied puisque de nombreuses entreprises et investisseurs s’installent à l’étranger. Le PLR salue donc la décision prise aujourd’hui par le Conseil fédéral de reprendre la réforme de l’impôt anticipé demandée depuis longtemps. 

Lire la suite

Les délégués plébiscitent la responsabilité individuelle, l’innovation, et de la vérité des coûts

Liberté, Cohésion, Innovation – Ces trois valeurs du PLR.Les Libéraux-Radicaux reposent sur le principe de responsabilité. Il est de notre devoir de sauvegarder les ressources naturelles pour les générations futures. Les conséquences de l’action humaine, à l’instar du changement climatique et du déclin de la biodiversité, constituent un enjeu considérable. Pas moins de 78% de nos membres souhaitent un engagement plus conséquent. L’Assemblée des délégués d’aujourd’hui a marqué la fin d’un large processus de consultation, profondément démocratique, qui s’est étendu sur plusieurs mois. Nous en avons extrait une solide et ambitieuse position libérale-radicale en matière de politique climatique et environnementale, largement soutenue par les différents organes du parti. Cette position repose sur les principes libéraux-radicaux de responsabilité individuelle, d’innovation et de vérité des coûts, et guidera notre politique pour les années à venir. Le PLR s’emploiera à mettre en œuvre les principes adoptés à tous les niveaux fédéraux.

Lire la suite

Les conseillers aux Etats PLR déposent une motion pour un congé parental de 16 semaines

Nombreux sont les parents qui, aujourd’hui, souhaitent être présents pour leur famille, tout en pouvant progresser dans leur carrière. De nouveaux défis se dressent ainsi face à l’actuel modèle de conciliation entre vie familiale et vie professionnelle. Le dépôt de l’initiative populaire « Pour un congé de paternité raisonnable – en faveur de toute la famille » en est le reflet. Le congé paternité de quatre semaines demandé par l’initiative, de même que son contre-projet indirect à deux semaines, sont toutefois bien trop rigides. En effet, plutôt que d’octroyer plus de flexibilité, ils ancrent davantage les anciens rôles du père et de la mère. Le PLR demande un congé parental de 16 semaines, flexible et adapté à notre époque. Aujourd’hui, les conseillers aux Etats PLR ont déposé une motion en ce sens.

Lire la suite

Le Conseil des Etats soutient une hausse des déductions pour les frais de garde par des tiers

Pour l’heure, les frais de garde d'enfants par des tiers ne sont souvent pas entièrement déductibles et pèsent donc lourd sur le budget des parents qui travaillent. La possibilité de pouvoir mener une carrière professionnelle sans obstacle est un facteur important pour viser l'égalité entre les hommes et les femmes. Après le Conseil national, le Conseil des Etats a approuvé, aujourd'hui, une hausse des déductions pour les frais de garde des enfants par des tiers à CHF 25'000.-. La mise en œuvre de cette requête, formulée de longue date par le PLR, est donc enfin en bonne voie. Une mesure étrangement rejetée par le PS. 

Lire la suite

Non à l’initiative de limitation, oui à l’accord-cadre clarifié

Le PLR se bat pour la voie bilatérale, qui assure à la Suisse un accès sur mesure au marché intérieur européen, tout en nous préservant d’une adhésion à l’UE. La voie bilatérale a permis de créer de nombreux emplois et est source de croissance et de prospérité pour tous les Suisses. Toutefois, depuis quelques temps, les bilatérales s’érodent et les forces conservatrices les attaquent frontalement avec l’initiative dite de limitation. Nous sommes ravis que le Conseil fédéral ait pris, aujourd’hui, deux importantes mesures visant à préserver la voie bilatérale. Il a, d’une part, adopté le message sur le rejet de l’initiative de limitation, coupant court à toute velléité d’isolement, et a, d’autre part, décidé des suites de la procédure concernant l’accord-cadre, envoyant ainsi un signal positif fort à l’UE. Il a souligné que des clarifications étaient toujours nécessaires dans trois domaines de l’accord-cadre. Le Conseil fédéral, sous la direction de nos deux conseillers fédéraux, Ignazio Cassis et Karin Keller-Sutter, reprend les choses en main. Nous leur devons la poursuite de la voie bilatérale.

Lire la suite

L’initiative et son contre-projet, en tant qu’actions isolées, sont inutiles et contre-productives


Le PLR s'engage à ce que les entreprises suisses agissent de manière responsable. Tout comme le revendique l’initiative « entreprise responsables ». Toutefois, les éléments déterminants d’une initiative populaire ne sont pas ses objectifs en tant que tels, mais les instruments concrets qu’elle entend ancrer dans la Constitution pour les atteindre. Dans le cas présent, les instruments sont contre-productifs et présentent un potentiel de dommages élevé. Le contre-projet apparaît, lui aussi, inutile, étant donné que les entreprises agissent, aujourd’hui déjà, de manière responsable et durable. Le groupe parlementaire libéral-radical, qui s’est penché aujourd’hui sur l’initiative « entreprises responsables » et sur son contre-projet, les a tous deux rejetés.

Lire la suite

Non à l’initiative pour des prix équitables et au contre-projet

Non seulement les prix excessifs pèsent sur le porte-monnaie des consommateurs, mais ils nuisent également à l’ensemble du marché. Ce ne sont ni la bureaucratie, ni une intervention de l’Etat qui pourront y remédier, mais un renforcement du marché par une concurrence accrue. Le PLR.Les Libéraux-Radicaux rejette l’initiative pour des prix équitables, ainsi que le contre-projet indirect adopté aujourd’hui par le Conseil fédéral. L’initiative générerait de l’insécurité et des interventions imprévisibles sur le marché. Le contre-projet souffre des mêmes défauts. Les solutions contre des prix trop élevés consistent en la mise en place d’instruments efficaces pour les parties lésées en cas d’abus, en une réduction des droits de douane et à un renforcement des accords de libre-échange.

Lire la suite

Responsabilité individuelle, innovation, vérité des coûts

Liberté, Cohésion, Innovation – Ces trois valeurs du PLR.Les Libéraux-Radicaux reposent sur le principe de responsabilité. Il est de notre devoir de sauvegarder les ressources naturelles pour les générations futures. Les conséquences de l’action humaine, à l’instar du changement climatique et du déclin de la biodiversité, constituent un enjeu considérable. C’est pour cette raison que, ces derniers mois, nous avons mené une large consultation auprès de notre base en vue d’aboutir à une position globale en matière de politique environnementale et climatique. Pas moins de 78% de nos membres souhaitent un engagement plus conséquent, et veulent miser sur la responsabilité individuelle, l’innovation et la vérité des coûts. Nous confirmons ainsi nos principes libéraux-radicaux. Le 22 juin prochain, cette position sera soumise à l’Assemblée des délégués, qui pourra en discuter avant de prendre une décision à son sujet.

Lire la suite

La Suisse veut avancer ensemble. Elle l’a prouvé une fois de plus aujourd’hui, en disant deux fois Oui à une place économique forte et sûre. Grâce à la modification de la loi sur les armes, la Suisse pourra continuer de profiter de la coopération internationale en matière de sécurité, sans pour autant compromettre sa tradition du tir. De plus, les nouveaux régimes fiscaux lui permettront de rester une place économique, fiscale et de recherche de premier plan à l’échelle internationale. 

Lire la suite

Des mesures liées au marché du travail doivent y être incluses
 

Tout comme le Conseil fédéral, le PLR.Les Libéraux-Radicaux s’oppose très clairement à l’initiative de résiliation de la libre circulation. Nous saluons le fait que le Conseil fédéral ait réaffirmé son rejet de cette initiative. Les mesures présentées afin de mieux exploiter le potentiel de la main-d'œuvre indigène doivent absolument être intégrées dans un paquet global en matière de politique européenne. Cette analyse doit également inclure l’accord-cadre, essentiel au maintien des bilatérales. Le PLR demande au Conseil fédéral d’établir rapidement un paquet global et d’entreprendre de nouvelles démarches en vue de finaliser l’accord-cadre, afin d’assurer l’avenir des emplois et de la prospérité en Suisse, le grand enjeu de ce dossier.  

Lire la suite

Le groupe libéral-radical s’oppose à une dévalorisation des assurés 

Inchangée depuis plus de cent ans, l’actuelle loi fédérale sur le contrat d’assurance ne reflète – en certains points – plus la réalité d’aujourd’hui et doit donc être modernisée. L’objectif : adapter la loi aux besoins actuels, sans paternalisme envers les assurés, sans surrèglementation de la branche et sans interventionnisme superflu dans la liberté de contracter. Et ce, sans désavantager les assurés. Le groupe libéral-radical veut garantir que cette révision ne se fasse pas au détriment des assurés, notamment en ce qui concerne l’adaptation des conditions contractuelles. Aujourd’hui, lors de sa séance, le groupe s’est donc prononcé, dans sa majorité, en faveur de la proposition individuelle du conseiller national Giovanni Merlini. La pratique actuelle peut ainsi être ancrée dans la loi.

Lire la suite

Le PLR présente la campagne électorale 2019 et adopte la résolution en vue de réformer la prévoyance vieillesse 

Pas moins de 280 délégués PLR.Les Libéraux-Radicaux se sont réunis, ce jour, à Flawil. Ils ont notamment validé une résolution visant à assurer les rentes des générations actuelles et futures. Cela ne sera possible que si le système fait preuve d’une certaine capacité d’adaptation – c’est justement ce qui rend ces réformes si urgentes. Cette seconde assemblée de l’année était également largement consacrée aux prochaines élections fédérales. Dans un premier temps, au cours de sa campagne, le PLR thématisera la Willensnation au travers du slogan « La Suisse en veut ! ». Cette assemblée a aussi été l’occasion pour la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter d’évoquer ses 124 premiers jours de fonction et ses premiers succès, mais également de nous confirmer son soutien indéfectible à la modification de la loi sur les armes, le 19 mai prochain.

Lire la suite

Les instances du PLR se penchent sur les résultats du sondage 

Du sondage unique dans l’histoire du PLR.Les Libéraux-Radicaux s’est dégagée une réelle volonté de s’engager davantage dans la politique climatique et environnementale. La base du PLR est consciente de sa responsabilité écologique et souhaite que le parti renforce sa politique climatique et environnementale. Nous nous réjouissons de cette réponse claire. Le vendredi 3 mai, lors de la Conférence des présidents de partis (CPP), ces résultats ont fait l’objet d’une intense discussion. Ils doivent à présent être intégrés dans un papier de position, qui sera soumis à l’Assemblée des délégués le 22 juin prochain. Le rapport final de gfs.bern avec les résultats du sondage est désormais disponible sur le site internet du parti pour toutes les personnes intéressées. 
 

Lire la suite

Les 120‘000 membres PLR appelés à définir des mesures

La politique doit se préoccuper des thèmes qui nous touchent toutes et tous. Parmi ceux-ci figure notamment la nécessité de prendre des mesures efficaces en faveur d’une politique climatique et environnementale forte. Des mesures qui doivent toutefois être proches de la population. C’est la raison pour laquelle nous menons, au cours des prochaines semaines, une large consultation auprès de nos 120'000 membres afin qu’ils puissent définir les lignes de la politique climatique et environnementale de demain. Nos membres peuvent, dès à présent et jusqu’au 21 avril, participer au sondage. Un papier de position sera élaboré sur la base des résultats du sondage pour ensuite être soumis aux délégués le 22 juin prochain. Le PLR le reconnaît : des mesures concrètes et efficaces doivent être prises dans les domaines de l’environnement et du climat.  

Lire la suite