Communiqués de presse

Unité des partis politiques derrière le Conseil fédéral

La propagation très rapide du coronavirus est grave. Le Conseil fédéral a pris aujourd’hui, à la suite d’une réunion de crise, de nouvelles mesures pour protéger la santé de notre population. Les mesures sont draconiennes, mais nécessaires pour prévenir l'effondrement du système de santé et pour surmonter cette crise. Les partis politiques soutiennent en bloc et sans réserve le Conseil fédéral. Nous lançons un appel à la population. Elle doit avoir confiance dans les mesures qui ont été prises par notre gouvernement et les appliquer intégralement. La solidarité envers tous les membres de notre société doit désormais pleinement jouer.

Lire la suite

Le PLR soutient la décision du Conseil fédéral de décréter l’état d’urgence

Le Conseil fédéral a pour tâche de protéger la population suisse. Face à la propagation du coronavirus, il a pris, aujourd’hui, des mesures drastiques. Ces mesures ont pour objectif de freiner la propagation du virus pour ainsi prévenir un effondrement des services de santé. Le coronavirus étant également une crise économique, le Conseil fédéral a aussi mis en place un paquet de mesures visant à soutenir l’économie – mesures que le PLR soutient pleinement. En tant que citoyens, nous devons à présent faire face à cette situation extraordinaire, en prenant ensemble nos responsabilités et en faisant preuve de solidarité. Par rapport à d’autres pays, la Suisse est, sur le plan financier, mieux préparée à absorber les conséquences financières de cette crise, grâce à des finances fédérales stables et à une économie flexible.

Lire la suite

Non à l’initiative populiste des 99%

Le PLR salue la décision du Conseil fédéral de rejeter, sans y opposer de contre-projet, l’initiative 99% de la Jeunesse Socialiste Suisse (JSS). Extrême et confiscatoire, cette initiative nuit à la cohésion de notre pays et créé une lutte des classes, fonds de commerce du PS. En Suisse, les revenus sont répartis de manière équilibrée, une situation que nous devons à notre excellent système d’éducation, au marché du travail libéral, aux conditions attractives dont profite la place économique. Notre système social et le rôle très redistributeur de notre fiscalité (1% des ménages paient 40% de l'impôt fédéral direct et 12% en paient 81%)  garantissent cette cohésion que la JSS veut briser.

Lire la suite

Le groupe PLR prend d’importantes décisions

Aujourd'hui, lors de sa première séance de cette session de printemps, le groupe libéral-radical s’est penché sur plusieurs questions importantes. En ce qui concerne la rente-pont pour les travailleurs âgés, une large majorité du groupe y est favorable, moyennant toutefois des corrections visant à éviter les mauvaises incitations et à cibler les mesures. Le groupe a également traité les contre-projets indirects à l'initiative « Multinationales responsables ». Le groupe est clairement favorable à la proposition du Conseil des États. Ce système est basé sur des normes internationales et comprend des obligations étendues de diligence et de responsabilité, mais ne met pas en danger les emplois. Enfin, l'initiative « Prix équitables » a été rejetée sans opposition, et son contre-projet indirect par une large majorité. La problématique des prix élevés ne peut être résolue par un monstre bureaucratique, mais par une réduction des obstacles au commerce, des droits de douane et de la réglementation.

Lire la suite

Le PLR s’engage contre le protectionnisme

La Suisse profite largement des investissements étrangers, qui se révèlent très positifs. L'ouverture économique est un atout non négligeable de la Suisse et les entreprises suisses investissent également de manière intensive dans d’autres pays. Cette ouverture est aujourd'hui mise en danger par une intervention parlementaire, transmise ce jour au Conseil fédéral, visant l’introduction de contrôles des investissements. Et ce, bien qu’en Suisse rien ne justifie une intervention en cas de rachats ou d’investissements étrangers. Les entreprises actives dans les secteurs relevant de la sécurité sont, aujourd'hui déjà, protégées, et un nouveau monstre bureaucratique n'est vraiment pas nécessaire. En conséquence, le groupe libéral-radical s’est, à l’unanimité, prononcé contre le contrôle des investissements au Conseil national.

Lire la suite

Le groupe salue le lancement rapide de l’enquête

Aujourd’hui, au cours de sa séance de pré-session, le groupe libéral-radical a discuté de l’affaire Crypto AG. Le groupe s’est accordé sur la nécessité d’obtenir des éclaircissements rapides et complets au sujet de cette affaire. Il s’agit de restaurer la confiance de nos citoyens dans la neutralité de la Suisse. Le groupe salue également le lancement d’une enquête par la délégation des commissions de gestion (DélCDG) et demande un rapport intermédiaire dès que possible, afin que le Parlement puisse établir la marche à suivre. S’il s’avère, à la lecture du rapport, que l’enquête ne conduit pas aux éclaircissements souhaités, une commission d’enquête parlementaire (CEP) demeure une option pour le PLR.

Lire la suite

Focalisation géographique et thématique

La Suisse a une longue tradition d'engagement dans la coopération au développement et en faveur de la paix. Le PLR soutient cette contribution à l’aide aux populations dans le besoin et à la réduction de la pauvreté dans le monde. Cependant, l'aide au développement est trop souvent fragmentée en termes géographiques et thématiques. Nous nous réjouissons de la stratégie pour les années 2021-2024, présentée aujourd'hui par le conseiller fédéral Ignazio Cassis. Cette stratégie a non seulement reçu un très large soutien lors du processus de consultation, mais est aussi très ciblée sur les plans thématiques et géographiques. Grâce à elle, les personnes vivant dans les pays en voie de développement recevront une aide plus efficace. Nous saluons tout particulièrement l'accent porté sur l'économie, car la clé d’un développement positif d'un pays réside dans la création d'emplois et de perspectives économiques.

Lire la suite

Le PLR tient ses engagements dans la CEATE-N

L'année dernière, le PLR s’est engagé à renforcer sa politique climatique et environnementale, en misant sur la responsabilité individuelle, sur l’innovation et sur les incitations. A cet égard, la révision totale de la loi sur le CO2 joue un rôle clé. Suite à l'adoption au Conseil des États, l’année passée, d'un projet de loi efficace et capable de rassembler une majorité, le PLR a maintenu ses engagements au sein de la commission du Conseil national. Il y a joué un rôle décisif en créant des majorités claires en faveur d'une politique climatique constructive. Des améliorations ont été apportées au projet de loi adopté par le Conseil des États, afin, entre autres, que les ressources du Fonds pour le climat puissent être exploitées de manière plus ciblée, avec un contrôle parlementaire renforcé. Nous nous réjouissons que la loi sur le CO2 ait été clairement approuvée, par 18 voix contre 7, lors du vote d’ensemble. Elle est ainsi prête pour la session de printemps.

Lire la suite

L’initiative de résiliation met en danger la prospérité de la Suisse

Les accords bilatéraux garantissent des relations équilibrées avec notre principal partenaire commercial et, grâce à eux, nous pouvons sauvegarder nos intérêts nationaux sans avoir à adhérer à l'UE. Le 17 mai, nous devrons nous prononcer sur la poursuite ou l’abandon de la voie bilatérale. Notre conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a donné, aujourd’hui, le coup d’envoi de la campagne contre l’initiative de résiliation. Un texte qui menace clairement les accords bilatéraux et met en péril la prospérité économique de la Suisse, et des milliers d’emplois.

Lire la suite

La population plébiscite largement l’extension de la norme pénale antiraciste

Aujourd'hui, le peuple suisse s'est clairement prononcé contre l'initiative socialiste et contre-productive pour « davantage de logements abordables », lancée par l'Association des locataires (ASLOCA). L'État ne devra pas garantir un quota fixe de logements d’utilité publique au niveau national. L’extension de la norme pénale antiraciste a, quant à elle, été largement plébiscitée.
 

Lire la suite

La stratégie de politique étrangère du DFAE fixe le cap à suivre

Le ministre des affaires étrangères, Ignazio Cassis, a présenté, aujourd'hui, la stratégie de politique étrangère de la Suisse pour 2020 à 2023. Une stratégie qui fixe des priorités et définit des objectifs est nécessaire si nous voulons réussir à sauvegarder les intérêts de la Suisse et à promouvoir ses valeurs. Elle intervient au début d'une année au cours de laquelle d'importantes décisions doivent être prises en matière de politique étrangère. D'une part, nous déciderons dans quelques mois de la poursuite ou de l’effondrement de la voie bilatérale, d'autre part, les incertitudes mondiales nécessitent une stratégie d'avenir pour la place économique suisse.

Lire la suite

Les délégués prennent position sur les votations

Le paysage politique est toujours plus fragmenté et polarisé, ce qui est loin d’être une bonne nouvelle pour la Suisse, la recherche de majorités devenant toujours plus compliquée. Le PLR prend un nouvel élan libéral et s’engagera pour que de réelles solutions soient trouvées. Aujourd’hui, à Schindellegi, près de 330 délégués ont affirmé leur volonté d’avancer. Ils ont pris position sur les votations du 9 février prochain et ont d’ores et déjà nettement rejeté l’initiative de résiliation. Enfin, ils se sont clairement exprimés en faveur d’un soutien à l’initiative sur les rentes, récemment déposée par les Jeunes Libéraux-Radicaux.

Lire la suite

La Suisse a besoin d’une flotte aérienne moderne

Protéger notre pays et sa population n'est pas possible sans une défense aérienne efficace. La défense aérienne est l'épine dorsale de l'armée. Même en temps de paix, une flotte aérienne moderne est indispensable pour assurer le service de police du ciel et garantir la souveraineté de notre espace aérien. Pour y parvenir, la Suisse a besoin d'avions de combat performants. Le PLR rejette clairement les illusions socialistes selon lesquelles des avions d'entraînement légers sont capables d’assurer la souveraineté de l'espace aérien. La Suisse doit maintenant renouveler sa flotte de F/A-18, nous saluons donc le oui clair du Parlement à cet achat. Nous pouvons parfaitement vivre avec le compromis trouvé en matière d’affaires compensatoires.

Lire la suite

Le Conseil des États est favorable à des prestations transitoires comme dernier recours

Aujourd’hui, en Suisse, la situation des travailleurs âgés est bonne : le taux de chômage de cette tranche d’âge est inférieur à la moyenne nationale et son taux d’occupation n'a jamais été aussi élevé. En cas de licenciement, ces travailleurs âgés ont toutefois besoin de davantage de temps pour retrouver un emploi. Le risque de dépendre de l’aide sociale augmente. En mai 2019, sous la direction de Karin Keller-Sutter, le Conseil fédéral a adopté une série de mesures visant à mieux exploiter le potentiel de main-d'œuvre nationale et à améliorer l'attractivité des travailleurs âgés sur le marché du travail. Aujourd'hui, le Conseil des États s’est montré favorable à l’introduction de prestations transitoires, comme solution de dernier recours pour ceux qui n’arrivent véritablement pas à réintégrer le marché du travail. Le PLR soutient cette décision, car il a pu durcir les conditions d’octroi dans le cadre des débats parlementaires.

Lire la suite

Notre situation financière permet des dépenses supplémentaires modérées dans la formation

Aujourd’hui, le Conseil national a procédé à l’élimination des divergences avec le Conseil des États, menant à l’adoption du budget 2020. Le PLR a approuvé le budget conforme au frein à l’endettement et, au vu de la bonne situation financière, s’est également montré favorable à quelques dépenses supplémentaires modérées, incluses dans le projet présenté par le Conseil fédéral. Il faudrait, en particulier, pouvoir investir dans les secteurs contribuant à l’amélioration des conditions d’implantation de la Suisse. Les secteurs de la formation, de la recherche et de l’innovation devraient notamment pouvoir compter sur la continuité afin que la Suisse puisse demeurer compétitive. 

Lire la suite

Le Parlement réélit les sept sages

La Suisse se caractérise par des institutions et un système gouvernemental stables. Cette stabilité explique en grande partie le succès de notre pays, mais également la prospérité et la sécurité de sa population. Dans un monde soumis à une évolution toujours plus rapide et à une instabilité croissante sur la scène internationale, des institutions politiques stables font office de roc dans la tempête. Aujourd’hui, l'Assemblée fédérale réunie a réélu les sept conseillers fédéraux, consolidant ce roc. Nous sommes heureux que le Parlement ait reconnu le rôle important joué par le PLR dans l'arène politique et ait salué le travail de nos deux conseillers fédéraux, Ignazio Cassis et Karin Keller-Sutter, résistant ainsi à la tentation de mener des expériences irréfléchies.

Lire la suite

Maintien du rôle central dans le système politique suisse

Les résultats du second tour des élections au Conseil des Etats de ce jour marquent la fin des fédérales 2019. Le résultat est réjouissant, puisque le PLR a pu défendre avec succès ses sièges au Conseil des Etats. L’Argovien Thierry Burkart a décroché aujourd'hui le douzième siège du PLR au Conseil des Etats, faisant de nous la deuxième force de la chambre haute, juste derrière le PDC. Le Conseil national et le Conseil des Etats étant d’égale importance dans le système bicaméral suisse, ainsi grâce à notre force dans les cantons, nous conservons un positionnement central au sein de la structure politique. Cela vaut également pour les prochaines élections au Conseil fédéral, l'attaque contre nos sièges au gouvernement avec pour seul argument la représentation au Conseil national ne tient pas la route.

Lire la suite

Stabilité et continuité au bénéfice de la Suisse

Aujourd’hui, le groupe libéral-radical s’est, pour la première fois, réuni dans sa nouvelle composition. Cette séance fut l’occasion d’élire à sa vice-présidence le conseiller national vaudois Olivier Feller. Le groupe s’est également penché sur la composition du Conseil fédéral et a décidé, à l’unanimité, de recommander la réélection de tous les conseillers fédéraux en fonction. Rien ne justifie, pour l’heure, la non-réélection d’un membre du collège gouvernemental. Bien au contraire, la stabilité et la continuité sont le fondement du succès de la Suisse. Les Verts devront prouver, au cours de la législature à venir, qu’ils sont capables de réunir des majorités – et de confirmer leurs résultats.

Lire la suite

Lourde déception du côté de Genève

C’est un dimanche particulier pour le PLR.Les Libéraux-Radicaux, ravi par la magnifique performance de Johanna Gapany, première femme à représenter le canton de Fribourg aux Etats, ainsi que par la réélection d’Olivier Français dans le canton de Vaud. Une note amère demeure toutefois, avec Hugues Hiltpold, qui, malgré son excellente candidature, n’est pas parvenu à briser l’hégémonie de la gauche.

Lire la suite

Nous poursuivrons notre engagement en faveur d’une politique environnementale libérale-radicale

En dépit du résultat décevant obtenu aujourd’hui, le PLR.Les Libéraux-Radicaux a pu limiter ses pertes. Au vu du contexte, la baisse d'électeurs aurait pu être pire, mais nous enregistrons néanmoins une douloureuse perte de quatre sièges. Ce résultat électoral est le reflet des solutions qu’attendent les Suisses en matière de politique climatique et environnementale. Le PLR s’investira intensément afin que des solutions libérales-radicales soient trouvées. Ces solutions doivent d’une part être efficaces et d’autres part miser sur l’innovation et le progrès, ainsi que sur la vérité des coûts. Elles devront être à même de convaincre une majorité de la population dans le cadre d’un scrutin.  Nous rejetons les recettes socialistes faites d’interdits et de nouvelles taxes. Les résultats du jour le prouvent : ces mêmes idées ne sont toujours pas majoritaires.

Lire la suite