Entre espoir et déception

Vacciner au plus vite les personnes vulnérables pour lever les restrictions

Les annonces faites ce jour par le Conseil fédéral offrent certes un début de perspectives pour la population et les entreprises en Suisse, mais elles restent vagues, ne permettent aucune planification à long terme et pénalisent encore et toujours la branche de la gastronomie, les milieux culturels et le monde du sport. Le déblocage de soutiens financiers supplémentaires pour les entreprises en difficulté et les chômeurs est à saluer. Afin que ces prochaines semaines marquent réellement le début d’une sortie de crise, il est nécessaire que la campagne de vaccination se déploie enfin pleinement comme le demande le PLR dans son plan d’action de 100 jours. Enfin, le PLR demande qu’une fois que l'ensemble du groupe à risque soit vacciné, les restrictions soient levées dans la mesure du possible.

Depuis le printemps dernier, le PLR attend du Conseil fédéral qu’il élabore un système de coordination clair. Les annonces de ce jour, à savoir la présentation d’étapes mensuelles rejoignent certaines de nos revendications, mais pénalisent trop lourdement le domaine de la gastronomie, les milieux culturels et le monde du sport. À l’image d’autres secteurs qui bénéficieront d’une ouverture le 1er mars, il est incompréhensible que ceux précités ne puissent pas bénéficier d’assouplissements, accompagnés de règles de protection strictes. En présentant une stratégie en deux étapes, le Conseil fédéral offre enfin un début de perspectives à court terme à la population et aux entreprises. Cependant, il est regrettable que le Conseil fédéral n’ait pas jugé bon de lancer ces mesures en consultation il y a deux semaines. Nous aurions ainsi pu gagner du temps et répondre à de nombreuses attentes de la population. Le déblocage de moyens financiers pour les entreprises en difficulté et les chômeurs est à saluer. Il est cependant important que les aides arrivent rapidement. La bouffée d’oxygène prévue ces prochaines semaines est vitale pour de nombreux secteurs économiques, culturels et sociaux de notre pays. Il s’agit donc de ne pas rater le coche.

Vacciner rapidement les personnes vulnérables

Le vaccin est à l’heure actuelle le seul moyen d’accompagner sereinement la sortie de crise. Il est dès lors indispensable que la cadence augmente, comme nous le demandons, entre autres, dans notre plan pour les 100 prochains jours, et que la vaccination des personnes vulnérables (groupe cible 1) soit effectuée dans les plus brefs délais. Dès que l'ensemble du groupe à risque sera massivement vacciné, les restrictions doivent être levées, tout en respectant les règles habituelles (hygiène, distance) et en intensifiant les tests et la recherche des contacts. Enfin, la campagne de sensibilisation doit être intensifiée, sa visibilité est à ce jour quasi nulle, alors qu’il est primordial que l’ensemble de population adhère au principe de la vaccination afin que le taux de personnes vaccinées atteigne les 70% d’ici la fin de l’été. Dès qu'il est scientifiquement confirmé que la vaccination protège également contre l'infection, les personnes vaccinées ne doivent plus être restreintes par des mesures drastiques telles que la quarantaine, etc.

PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avancer ensemble.