Protéger, indemniser, vacciner

Plan de 100 jours pour une sortie sûre

La crise du Covid-19 engendre des conséquences économiques et humaines dramatiques. Nous sommes engagés dans une véritable course contre la montre. Le vaccin est le seul instrument qui nous permettra de gagner ce combat et d’enrayer le virus. Il est donc indispensable que les cantons vaccinent au plus vite une part importante de la population. En parallèle, les personnes à risque doivent continuer à être protégées et des aides économiques rapidement allouées à tous ceux qui sont empêchés de travailler. En d’autres termes, pour sortir de la crise et limiter ses effets sur les générations futures, le PLR veut protéger, indemniser, vacciner.

    Protéger

    Le Covid-19 fait des ravages. Afin de limiter les dégâts, tant humains qu’économiques, protéger la population est indispensable. Cela passe par le respect des gestes barrières et la mise en œuvre de mesures pour freiner la propagation du virus. De nombreux décès sont à déplorer et il n’est pas aisé de prendre les bonnes décisions sans opposer santé et économie.  En premier lieu, il est impératif de respecter les règles de conduite et d’hygiène (lavage des mains, port du masque, distanciation sociale, limitation des contacts, etc.). En fonction de l’évolution du taux de contamination et de la rapidité de la propagation, des restrictions telles que la fermeture de certains lieux et la limitation du nombre de personnes semblent également inévitables.

    Objectifs
    Maintenir le niveau et la propagation de la contagion à un faible niveau
    Éviter la surcharge des établissements de soins
    Limiter le nombre de décès

    Actions
    Respecter les règles d’hygiène et les concepts de protection
    Créer des incitations positives pour la population (par exemple, améliorer la disponibilité des tests (rapides), réduire les obstacles à l’accès (y compris les coûts))
    Impliquer les employeurs dans le processus de test
    Éliminer les incitations négatives pour la population (par exemple, les règles de quarantaine absurdes après des tests négatifs)
    Eviter un nombre trop élevé de personnes dans les magasins en mettant en place une flexibilité des heures d’ouverture (par exemple, plus de ventes le dimanche, extension des heures d’ouverture des magasins)

    Indemniser

    De très nombreuses personnes ne demandent qu’à travailler et pourtant beaucoup d’entreprises sont actuellement fermées ou fortement entravées dans leurs activités à cause de décisions étatiques. Le PLR demande depuis plusieurs mois déjà une indemnisation rapide des personnes touchées. Malheureusement, force est de constater que, dans certains cas, les aides financières tardent à être versées. Nous sommes en temps de crise ; il faut agir rapidement !

    Objectifs
    Améliorer l'acceptation des restrictions
    Compenser les dommages subis suite à des décisions officielles (pour les entreprises restreintes et complètement fermées)
    Préserver la structure économique en vue de la reprise

    Actions
    Si le semi-confinement est prolongé : relancer des crédits de cautionnement solidaires COVID-19
    Accélérer l’aide pour les cas de rigueur, simplifier davantage la procédure, réduire la bureaucratie et au besoin l’étendre (en fonction des pertes sur le chiffre d’affaires)
    Permettre le report du paiement de la TVA pour les entreprises fermées, sans intérêt

    Vacciner

    Il est essentiel de protéger et d’aider, mais le seul moyen de voir le bout du tunnel est d’enrayer  le virus. Le seul instrument efficace est le vaccin. La Suisse s’est assurée une quantité suffisante de doses pour vacciner toute la population, il s’agit maintenant de se donner les moyens d'atteindre, d’ici l’été 2021, une immunité collective qui nous permette de retrouver une normalité. Le PLR attend une gestion professionnelle de la crise, dont une mise en œuvre rapide de la vaccination.

    Objectifs
    Vacciner les personnes à risque et les personnes travaillant dans le domaine de la santé avant la fin du mois de février
    Vacciner 30% de la population d'ici la fin du mois d'avril
    A long terme : Établir un planning clair pour la vaccination de 70% de la population d'ici l'été
    La Suisse dans un groupe international de premier plan ; maximiser la liberté de mouvement en Suisse et à l'étranger

    Actions
    Communiquer les objectifs et la stratégie de vaccination de façon plus transparente et simple
    Étendre systématiquement les capacités de tests et les aligner sur l’offensive de vaccination
    Définir une stratégie de vaccination uniforme (utilisation des doses, groupes à vacciner, etc.)
    Mettre en place une collaboration public-privé avec l’industrie pharmaceutique pour renforcer la production indigène de vaccins déjà homologués
    Créer des incitations pour les personnes vaccinées (par exemple, lever les restrictions)
    Acheter des doses de vaccin supplémentaires


    Actualités

    Accélérer la cadence des tests et des vaccins

    Depuis le 3 février dernier, et la présentation de notre plan d’action pour les 100 jours, peu de choses ont changé. Le résultat de la consultation, qui n’en porte que le nom, du Conseil fédéral confirme à peu de choses près ce qui a été annoncé la semaine dernière. Bien qu’une majorité des cantons l’ait réclamée, il n’y aura pas d’ouverture, même partielle, dans le secteur de la gastronomie le 1er mars, ni d’ailleurs dans le domaine de la culture, ce qui est incompréhensible. De plus, peu d’indications ne sont fournies sur ce qu’il adviendra après le 22 mars. Le PLR réitère une fois de plus sa requête au Conseil fédéral de présenter un système de coordination clair pour ces prochaines semaines, demande que les enfants de moins de 18 ans ne soient plus comptés pour les rassemblements privés et que le réexamen des mesures se fasse toutes les deux semaines afin de pouvoir réagir plus rapidement dans un sens comme dans l’autre. De surcroît, il est impératif que le Département de l’intérieur et l’OFSP accélèrent la campagne de vaccination et incitent à une augmentation de la cadence des tests.

    Lire la suite

    Vacciner au plus vite les personnes vulnérables pour lever les restrictions

    Les annonces faites ce jour par le Conseil fédéral offrent certes un début de perspectives pour la population et les entreprises en Suisse, mais elles restent vagues, ne permettent aucune planification à long terme et pénalisent encore et toujours la branche de la gastronomie, les milieux culturels et le monde du sport. Le déblocage de soutiens financiers supplémentaires pour les entreprises en difficulté et les chômeurs est à saluer. Afin que ces prochaines semaines marquent réellement le début d’une sortie de crise, il est nécessaire que la campagne de vaccination se déploie enfin pleinement comme le demande le PLR dans son plan d’action de 100 jours. Enfin, le PLR demande qu’une fois que l'ensemble du groupe à risque soit vacciné, les restrictions soient levées dans la mesure du possible.

    Lire la suite

    Le PLR présente un plan d’action pour les 100 prochains jours

    Après des mois d'échecs et de mésaventures, la fin des nombreuses restrictions imposées à la société et à l'économie approche néanmoins grâce à la disponibilité des vaccins. La population et les entreprises ont besoin d’avoir des perspectives et oui monsieur le conseiller fédéral Berset, la situation est urgente. C’est la raison pour laquelle nous demandons au Conseil fédéral et particulièrement au DFI de prendre leurs responsabilités et de proposer au plus vite une stratégie de sortie de crise claire et compréhensible. Malheureusement, ils ont, aujourd'hui, une fois de plus échoué à répondre à cette demande. Nous présentons ce jour nos objectifs et notre plan d’action pour les 100 prochains jours afin de protéger la population, indemniser les entreprises et indépendants et vacciner le plus grand nombre de personnes.

    Lire la suite