Succès des négociations à Bruxelles

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis crée une bonne situation de départ pour la poursuite du dialogue avec l'UE

Le conseiller fédéral Cassis a mené à bien les négociations avec l'UE concernant un mémorandum d'entente (MoU) sur le versement de la deuxième contribution suisse à la cohésion. Pour le PLR, cela ouvre la voie à un avenir prometteur pour la suite des négociations avec l'UE, contrairement à l'augmentation précipitée de la contribution suisse à la cohésion proposée par la Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-N).

La libération de la deuxième contribution suisse à la cohésion lors de la session parlementaire d'automne 2021 était une mesure importante pour donner une nouvelle dynamique aux relations bilatérales avec l'UE (communiqué de presse). La Suisse a ainsi prouvé qu'elle restait un partenaire fiable pour l'Europe et ses États membres. À l'occasion de son voyage à Bruxelles, le ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis a pu mener à bien les négociations sur le Memorandum of Understanding (MoU) y relatif.

Pas d'augmentation « de réserve »
En revanche, la proposition de la CPE-N d'augmenter la contribution à la cohésion de 953 millions de francs dans le cadre du débat annuel sur le budget ne va pas dans le bon sens. Augmenter la contribution suisse « de réserve » n'apporte aucune valeur ajoutée et affaiblit inutilement la position de négociation du Conseil fédéral. Le PLR n'est pas fondamentalement opposé à une discussion sur des contributions régulières à la cohésion, tant que cela se fait dans le cadre de négociations sur un paquet d'accords plus important. En liant l'augmentation à des accords non pertinents, le risque est de tomber dans la même spirale négative dont on s'est justement sorti en empêchant un tel lien non pertinent avec la deuxième contribution à la cohésion.

 

PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avancer ensemble.