Le PLR soutient la loi sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT)

Les délégués confirment le double Non aux initiatives phytos

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux a tenu, ce soir, une Assemblée des délégués extraordinaire, une fois encore, par visioconférence. Les délégués ont affirmé leur soutien à la loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme par 197 Oui, contre 52 Non et 5 abstentions. Cette loi permettrait notamment à l’Office fédéral de la police (fedpol) de disposer d’instruments supplémentaires, préventifs, pour protéger la population suisse de manière adéquate face au terrorisme. Par ailleurs, les délégués ont refusé par 159 Non, contre 69 Oui et 3 abstentions de laisser la liberté de vote sur l’initiative « pour une eau potable propre ».

Notre présidente Petra Gössi a ouvert l’Assemblée des délégués, qui s’est déroulée une fois de plus en ligne, en rappelant entre autres l’importance de la vaccination pour combattre le Covid-19 et pour enfin sortir de la crise :

« Notre objectif doit être de vacciner une part importante de la population d'ici la fin juin 2021. Alors pourquoi ne pas assouplir les règles et permettre à toutes les personnes qui le souhaitent – quelle que soit leur tranche d'âge – de se faire vacciner dès maintenant ? Pourquoi ne pas créer des opportunités pour que, par exemple, nous puissions nous faire vacciner le samedi après les courses ? »

Les délégués disent Oui à la loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme

Des événements comme ceux de Morges et Lugano démontrent que la Suisse n’est pas épargnée par le terrorisme. Le PLR réclame depuis de nombreuses années des mesures plus strictes afin que la police puisse intervenir à temps auprès des personnes présentant un danger pour la sécurité de l’État. Lors de notre Assemblée des délégués de ce soir, notre conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a insisté sur l’importance de la loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme :

« Nous avons désespérément besoin de ce maillon manquant dans la chaîne de sécurité. Nous avons besoin de la loi PMT pour prévenir les attaques avant qu'elles ne se produisent. Les terroristes menacent nos valeurs occidentales et nos idéaux libéraux, qu'ils ne partagent pas. Il nous appartient d'aligner clairement notre boussole libérale et de défendre nos valeurs fondamentales. »

Nos délégués ont compris la nécessité de cette loi en la soutenant par 197 Oui, contre 52 Non et 5 abstentions. Son entrée en vigueur permettrait notamment à l’Office fédéral de la police de disposer de nouveaux instruments de prévention contre les menaces terroristes et ainsi un meilleur contrôle des potentiels terroristes à tout stade de radicalisation. Agir en amont est primordial pour assurer notre sécurité, et donc notre liberté. La loi est proportionnée, conforme aux obligations de la Suisse en matière de droits de l'homme et propose des mesures concrètes et efficaces.

La liberté de vote à l’initiative « pour une eau potable propre » est refusée

Lors de l’Assemblée du 6 février dernier, nos délégués s’étaient positionnés contre l’initiative « Pour une eau potable propre et une alimentation saine – Pas de subventions pour l'utilisation de pesticides et l'utilisation d'antibiotiques à titre prophylactique » par 202 Non, contre 165 Oui et 11 abstentions. Malgré ce refus clair, les Jeunes Libéraux-Radicaux d’Argovie ont émis la demande de laisser la liberté de vote sur cet objet. Ce soir, les délégués ont réaffirmé leur position en refusant par 159 Non, contre 69 Oui et 3 abstentions la demande des JLR d’Argovie. Le PLR recommande donc un double Non aux initiatives phytos le 13 juin prochain. Même si le PLR souhaite une réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires, le chemin emprunté pour atteindre cet objectif devrait être différent. Les deux initiatives vont clairement trop loin : leur mise en œuvre mettrait en danger non seulement l'agriculture suisse et l’industrie alimentaire, mais restreindrait également notre liberté de choix. L'Assemblée des délégués privilégie ainsi une approche visant à ajuster la législation existante au moyen d’outils parlementaires.

PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avancer ensemble.