Le PLR salue la poursuite des discussions

Accord-cadre : le Conseil fédéral doit présenter des solutions

Le PLR prend acte des discussions d'aujourd'hui entre le président de la Confédération Guy Parmelin et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et salue la volonté du Conseil fédéral de maintenir le contact avec l’UE. Tant que les deux parties se trouvent encore à la table des négociations, il est du devoir du Conseil fédéral de tout mettre en œuvre pour obtenir un résultat positif à l’accord-cadre. Pour la Suisse, la voie bilatérale est et reste la solution idéale. Le Conseil fédéral dans son ensemble continue d'assumer la responsabilité de la gestion du dossier concernant l’accord-cadre et doit présenter des solutions pour les points ouverts. Le PLR attend maintenant de la transparence de la part du Conseil fédéral concernant les discussions techniques qui ont eu lieu afin de permettre une évaluation de l’avancement des négociations.

Le PLR prend acte des discussions d'aujourd'hui entre le président de la Confédération Guy Parmelin et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. L'objectif de la rencontre était de clarifier avec l'UE les points encore ouverts et de trouver le plus rapidement possible des solutions au niveau politique. Il est important et juste de poursuivre les discussions avec l'UE afin de trouver une issue mutuellement acceptable pour sécuriser les accords bilatéraux. Tant que les deux parties sont encore à la table des négociations, il est du devoir du Conseil fédéral de tout mettre en œuvre pour obtenir un résultat positif à l’accord-cadre. En parallèle, le PLR attend de la transparence de la part du Conseil fédéral concernant les discussions techniques qui ont eu lieu afin de permettre une évaluation de l’avancement des négociations.

La voie bilatérale reste la solution idéale
C’est réjouissant pour la Suisse que les négociations n'aient pas été interrompues aujourd'hui, car la voie bilatérale demeure la voie idéale. Il n'existe pas d'alternatives équivalentes. L’accès au marché intérieur est et reste de loin le meilleur moyen d’assurer la place économique suisse et donc la prospérité de notre pays. Le Conseil fédéral dans son ensemble a toujours une responsabilité de premier plan dans les négociations et doit maintenant présenter des solutions acceptables pour les deux parties. Si cela n'est pas possible, une autre approche doit être recherchée afin que les relations bilatérales avec l'UE puissent être pérennisées. Pour cela, le groupe PLR a justement élaboré de manière proactive un plan d'action reposant sur trois piliers et l'a adopté à l'unanimité le 16 avril 2021.

PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avancer ensemble.