La voie vers un bilan net nul d'ici 2050 est tracée

Le PLR salue le contre-projet indirect à l'initiative sur les glaciers

En disant oui au contre-projet indirect à l'initiative sur les glaciers, le Conseil national, soutenu par le PLR, a ouvert la voie à la mise en œuvre de l'objectif zéro net d'ici 2050. La loi-cadre sur le climat constitue une base efficace pour la réduction significative des carburants et combustibles fossiles, sans les interdire totalement. Contrairement à l'initiative, il sera ainsi possible de mettre en œuvre plus rapidement et de manière plus ciblée des mesures au niveau législatif afin de tenir nos engagements issus de l’accord de Paris sur le climat d'ici 2050.La prochaine étape pour le PLR sera de défendre cette solution constructive au Conseil des États.

Ce matin, le Conseil national a approuvé à une large majorité le contre-projet indirect à l'initiative sur les glaciers. Le cœur du projet est la réduction des émissions de gaz à effet de serre jusqu'en 2050, afin d'atteindre l'objectif du zéro net. Contrairement à l'initiative sur les glaciers, le contre-projet indirect renonce à une interdiction totale des carburants et combustibles fossiles. Le PLR salue ce contre-projet, car la loi-cadre sur le climat permet de mettre en œuvre plus rapidement que l'initiative des objectifs et de fixer un calendrier réaliste. La loi-cadre sur le climat renonce en outre, à deux exceptions près, à des mesures concrètes. Celles-ci doivent être définies de manière judicieuse par étapes plus courtes, comme cela doit être le cas d'ici 2030 dans la nouvelle version de la loi sur le CO2.

Soutenir les « earlymovers »
Les deux mesures concrètes concernent des fonds d'encouragement en faveur d'investissements à long terme qui doivent être réalisés dès maintenant pour apporter une contribution importante à la protection du climat. L'une d'entre elles comprend un programme de promotion de nouvelles technologies et processus de décarbonisation, qui a été défendu par le PLR. Il permet de soutenir de manière ciblée et pour une durée limitée à six ans les « earlymovers » de l'économie suisse dans leurs efforts volontaires en faveur de la protection du climat.

Le deuxième programme d'encouragement pour le remplacement des chauffages doit accorder au cours des dix prochaines années des moyens supplémentaires au Programme Bâtiments existant. Le groupe libéral-radical est conscient des avantages et des inconvénients du Programme et l’a soutenu à une courte majorité, mais est préoccupé par le risque important d’effets d'aubaine. Des corrections devraient donc être apportées lors de la suite des débats au Conseil des États.

Respect de l'accord de Paris sur le climat
Grâce au oui du Conseil national au contre-projet indirect, une solution constructive en faveur de la réalisation de l'objectif net zéro d'ici 2050, que la Suisse a ratifié dans le cadre de l'accord de Paris sur le climat, peut voir le jour. De plus, le Conseil des États pourra ainsi évaluer la présente loi-cadre sur le climat dans le contexte global de l'initiative sur les glaciers et du contre-projet direct. Le PLR s'engagera au Conseil des États pour que des solutions constructives soient à nouveau trouvées au Parlement après la votation sur la loi sur le CO2.

PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avancer ensemble