Enfin un pas en avant

Le PLR salue les annonces du Conseil fédéral mais questionne le manque de leadership à l’OFSP

Dans ses annonces du jour, le Conseil fédéral a fait preuve de bon sens en autorisant divers secteurs à reprendre en partie leurs activités dès le 19 avril, ce dans le respect des règles sanitaires. Tout en continuant à respecter les mesures sanitaires, nous pouvons espérer de nouveaux assouplissements pour les prochaines semaines. Dans de nombreux cantons, la question des vaccins est cependant moins réjouissante et l’OFSP manque cruellement de leadership, ce qui est inacceptable. Bien qu'environ 2,4 millions de doses soient désormais disponibles, pratiquement aucune accélération de la vaccination n’est observée. L'objectif de vacciner 30% de la population d'ici fin avril, comme nous l'avons stipulé dans nos demandes figurant dans notre plan de 100 jours, est donc manqué. Les conséquences pour la société et l’économie sont immenses.

 

Avec les annonces de ce jour prend fin une situation qui devenait de plus en plus ubuesque. En effet en autorisant par exemple les restaurants à pratiquer la vente à l’emporter tout en condamnant les terrasses, des attroupements se formaient inexorablement aux alentours ou dans les parcs publics, sans respect des règles en vigueur. Avec l’arrivée des beaux jours, ces pratiques vont crescendo. L’ouverture des terrasses, ainsi que de plusieurs secteurs d’activité permettra aux exploitants de pouvoir enfin à nouveau travailler. Par cette décision et les autres annonces faites, le Conseil fédéral a fait preuve de bon sens. En conséquence, le PLR salue le fait d’autoriser à nouveau divers secteurs à reprendre une partie de leurs activités à partir du 19 avril, sous réserve du respect des concepts de protection sanitaire.

La situation au sein de l’OFSP est inacceptable
Chaque semaine, de nouvelles révélations concernant l’OFSP sont publiées dans la presse sans qu’aucune remise en question ne soit faite par les principaux concernés et le DFI. Pourquoi le système informatique de saisie n’est visiblement toujours pas complètement opérationnel ? Où en sommes-nous dans l’affaire mesvaccins.ch et serons-nous réellement prêts pour le carnet de vaccination européen ? Chaque erreur nous fait perdre de précieux jours dans ce combat contre le virus et l’administration fait la sourde oreille en manquant cruellement de leadership et d’esprit d’entreprise.

Cette situation est d'autant plus préoccupante que l'accélération nécessaire des vaccinations ne semble toujours pas se concrétiser. Bien que près de 2,4 millions de doses de vaccin soient désormais disponibles, seules 1,8 million de doses ont été administrées. Avec seulement environ 8% de la population suisse entièrement vaccinée, nous sommes également très en retard en comparaison internationale. L'objectif de vacciner 30% de la population d'ici fin avril, comme nous l'avons demandé dans notre plan de 100 jours, est donc voué à l’échec. Les conséquences sont immenses, car nous resterons vulnérables et les dommages économiques continueront d’augmenter.


PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avancer ensemble.