Amorcer le retour à la normale

Le PLR salue la fin de l’obligation de travail à domicile

Alors que la fin de la pandémie se dessine, nous saluons la levée des mesures et espérons enfin un retour à la normale. Le PLR demandait depuis plusieurs semaines la suppression de l’obligation de travail à domicile. C’est désormais chose faite. Les décisions du Conseil fédéral de ce jour sont donc réjouissantes. Les autres mesures doivent également prendre fin en fonction de l’évolution de la situation. C'est la raison pour laquelle, la présentation de variantes par le Conseil fédéral, comme le PLR le demandait, va dans la bonne direction.

Malgré un taux d’incidence élevé, la surcharge des hôpitaux redoutée n’a heureusement pas eu lieu. Si certaines mesures étaient encore nécessaires ces dernières semaines, la situation actuelle justifie une rapide levée de la plupart des mesures. Dès lors, il est réjouissant que le Conseil fédéral supprime l’obligation de travail à domicile et les quarantaines obligatoires. Pour les secteurs fortement touchés, cet assouplissement est un soulagement et permet de faire un pas important pour un retour vers la normalité. De plus, la suppression de ces mesures est un signe visant à encourager la responsabilité individuelle plutôt que de maintenir des mesures étatiques peu efficaces.

Amorcer la fin des autres mesures

Il serait en revanche erroné de se précipiter en assouplissant en une fois toutes les mesures. Depuis le début de cette pandémie, la situation doit être observée quotidiennement et les mesures réévaluées régulièrement ; ceci pour éviter toute surcharge des établissements hospitaliers. Cependant, il est clair que le PLR est favorable à de rapides assouplissements si la situation continue d’évoluer positivement. Ainsi la présentation de variantes pour la levée des mesures restantes par le Conseil fédéral, comme le PLR le demandait, va dans la bonne direction.

PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avancer ensemble.

Olivier Feller
Johanna Gapany
Philippe Nantermod
Arnaud Bonvin
Floriane Wyss