Communiqués de presse

Druck der FDP für Koppelung von Entwicklungshilfe und Rückschaffung zeigt Wirkung

Die FDP ist erfreut über die Signale von Bundesrätin Simonetta Sommaruga, künftig mehr Druck auf Staaten auszuüben, Rücknahmeabkommen konsequent umzusetzen. Die Justizministerin reagiert damit auf den Druck, den die FDP mit ihrer Fraktionsvorstoss 11.3510 „Nötige Hilfe an Nordafrika mit Flüchtlingspolitik verbinden“ vom Juni 2011 aufsetzte. Darin verlangt die FDP-Liberale Fraktion vom Bundesrat, „bestehende und zusätzliche Finanz- und Entwicklungshilfe für die von einem politischen Umbruch betroffenen Staaten in Nordafrika an den Abschluss von Rückübernahmeverträgen für abgewiesene Asylsuchende zu knüpfen“. Letzten September lehnte der Bundesrat den Vorstoss noch ab. Nachdem der Nationalrat der Forderung aber klar zustimmte und auch vom Ständerat ein Ja zu erwarten ist, vollzieht nun auch das EJPD eine Kehrtwende. Bereits vor einer Woche hatten EDA und EVD in ihrer gemeinsamen Botschaft zur internationalen Zusammenarbeit die Weichen in diese Richtung gestellt. FDP.Die Liberalen nimmt die Justizministerin beim Wort und fordert entschlossenes Verhandeln, damit Wirtschaftsflüchtlinge rasch ausgeschafft werden können. Statt schönen Ankündigungen sind nun Taten gefragt. Für eine harte aber faire Ausländerpolitik – aus Liebe zur Schweiz.

Lire la suite

Le PLR est choqué par la gestion d’un dossier pourtant essentiel pour la sécurité de la Suisse

L’attitude désarmante, au sens propre comme au sens figuré, d’Ueli Maurer dans la gestion de son département choque le PLR. La légèreté avec laquelle Ueli Maurer gère le dossier de l’achat d’un avion de combat contraste avec la priorité et l’importance de ce dossier pour la sécurité de la Suisse. Comment est-ce possible que le chef du Département ne soit pas au courant de rapports essentiels dans la procédure d’acquisition ? Voilà plus de cinq ans, qu’Armasuisse soumet des pays et des entreprises étrangères à une procédure exigeante. On apprend aujourd’hui coup sur coup que cette procédure a été biaisée mais surtout qu’Ueli Maurer ignorait tout d’un certain nombre de rapports accablants. La confiance à l’égard de l’armée et du DDPS est menacée. Le PLR exige que le ministre de la Défense reprenne la main sur son département et apporte dans les 24 heures des réponses aux questions suivantes :

Lire la suite

Les délégués du PLR ont réaffirmé leurs valeurs libérales et ont livré leur mot d’ordre pour les votations du 11 mars

L’assemblée des délégués du PLR.Les Libéraux-Radicaux a adopté aujourd’hui une résolution qui réaffirme les valeurs libérales du parti pour cette législature. Ce papier constitue une promesse faite à la population suisse de continuer à s’engager sur la voie libérale qui a assuré stabilité, prospérité et sécurité à la Suisse. Cette voie est menacée par deux fronts distincts, l’un qui abuse de la liberté, l’autre qui souhaite la restreindre à tout prix. Des valeurs comme le savoir-vivre, la décence, l’humilité et le courage civil sont en train de se perdre : la pratique des boni excessifs, l’affaiblissement de l’engagement du secteur privé pour notre système de milice, les tas d’immondices laissés dans les espaces publics, les beuveries organisées, et la politique des coups en-dessous de la ceinture sont là pour le prouver. La confiance à l’égard de la politique libérale et de l’économie de marché est en jeu et l’appel à plus d’Etat se fait de plus en plus fort. Cela réduit toujours plus la marge de manœuvre des citoyens et des entrepreneurs et produit une bureaucratie absurde. Comme original libéral, le PLR s’engage pour que la liberté et la responsabilité ne soient pas des paroles en l’air mais que ces valeurs aient leur place dans la politique, dans l’économie et au sein de la société. La boussole libérale nous guide : liberté et responsabilité. Nous prônons la liberté de choix de chacun plutôt que les interdits. Nous prônons la responsabilité plutôt que de nouvelles lois, de nouvelles tâches de l’Etat, de nouvelles dettes et de nouveaux impôts. Nous prônons la liberté – Par amour de la Suisse.

Lire la suite

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux prend position en vue des votations du 11 mars.

La Conférence des présidents de partis cantonaux (CPP) du PLR a pris aujourd’hui position sur 3 des 5 sujets de votation du 11 mars prochain. Le PLR dit rejette l’initiative sur les résidences secondaire. Au contraire, l’épargne-logement ainsi que le projet pour des jeux d’argent au service du bien commun sont soutenus.

Lire la suite

Il est temps d’appliquer une véritable „Weissgeldstrategie“

 

Le PLR présente ses exigences pour une place financière saine et forte

 

L’histoire se répète. A nouveau la place financière suisse est sous pression. Les Etats-Unis – dont Miami reste une oasis pour l’évasion fiscale provenant d’Amérique du Sud - utilisent des méthodes de cow-boys pour mettre les banques suisses au pied du mur. Ces dernières n’ont malheureusement pas toutes tiré les conséquences de l’affaire UBS. Certaines activités de ces banques sont tout simplement irresponsables. Notre place financière est en danger. Au lieu d’évaluer la situation et d’appliquer des solutions responsables, le chaos règne dans la politique suisse: des stratégies fumeuses et totalement aventureuses sont avancées. Un débat fondé et des solutions concrètes sont maintenant nécessaires. Le PLR souhaite y contribuer. Dès avril 2010, il a présenté une position claire avec sa stratégie financière internationale qui proposait des lignes simples pour dessiner le futur de la place financière. Ces propositions n’ont pas été suivies. Aujourd’hui, l’heure d’une véritable „Weissgeldstrategie“ sonne et le PLR a présenté aujourd’hui ses propositions pour une place financière saines et forte – Par amour de la Suisse.

 

Lire la suite

Préparer l’avenir de l’agriculture en renforçant sa compétitivité et en diminuant la bureaucratie

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux souhaite renforcer la durabilité de la production agricole et la compétitivité de notre filière agro-alimentaire qui génère de la croissance et de nombreux emplois. Les réformes prévues dans le cadre du paquet de politique agricole 2014-2017 permettront de renforcer le potentiel économique de la branche agricole de notre pays. Le conseiller fédéral Johann N. Schneider-Ammann agit avec pragmatisme et volonté. C’est l’ensemble du secteur agro-alimentaire qui bénéficiera de ces mesures.

Lire la suite

Le PLR exige une information claire et plus de professionnalisme du Conseil fédéral et du parlement

Hier, les conseillères fédérales Simonetta Sommaruga et Eveline Widmer-Schlumpf ont informé la CER-CN de transferts de données dans le contexte du divergent fiscal qui nous oppose aux Etats-Unis. Certains membres de la commission ont ensuite rompu le secret des débats en relayant des informations partielles et parfois erronées aux médias. Par leur comportement, les conseillères fédérales et certains membres de la commission ont affaibli la position de négociation de la Suisse, ignorant ainsi la gravité de la situation et préférant se profiler personnellement plutôt que de défendre les intérêts de leur pays. Les places financières concurrentes de la Suisse auront certainement exploité pour leur propre intérêt les rumeurs et fausses informations issues des cette communication désastreuse. Le PLR exige une clarification rapide de la situation par le Conseil fédéral et plus de professionnalisme dans la communication et le respect du secret des débats en commission. Le PLR refuse de prendre position quant à ce qui n’est pour le moment que des rumeurs.

Lire la suite

Le Conseil fédéral a cherché en douce à pénaliser fiscalement la formation

Le Conseil fédéral a cherché à introduire en douce une nouvelle mesure allant à l’encontre des intérêts de la formation ; les cotisations dépassant 6’000 francs des employeurs pour la formation de leurs employés auraient dû dorénavent compter comme salaire. Les personnes voulant bénéficier d’une formation continue avec le soutien de leur employeur auraient donc été punies fiscalement. Le PLR a contraint le Conseil fédéral à jouer cartes sur table. La proposition du Conseil fédéral contredit les propositions parlementaires et enterre les discussions depuis plusieurs année pour encourage la formation. Le PLR va se battre dès la prochaine séance de la CER du Conseil national pour que cette tromperie soit remplacée par une diminution de la charge fiscale qui pèse sur la formation continue privée. Le PLR s’opposera clairement à une fiscalisation des coûts de formation continue assumés par les entreprises.

Le projet initial du Conseil fédéral visait à élargir les possibilités de déduction fiscale des coûts de formation et de formation continue en lien avec l’entreprise assumés par l’entreprise elle-même, initiative que le PLR soutient pleinement. Il n’a cependant été mentionné nulle part que le Conseil fédéral planifiait de faire passer, sous le prétexte de l’égalité de traitement, une modification du traitement fiscal des coûts de formations financés par les employeurs.

Le PLR va s’opposer avec force à la prochaine séance de la CER du Conseil National cette pénalisation de la formation et de la formation continue par l’impôt. Pour notre économie basée sur le savoir, une formation continue permanente des employés est nécessaire. Il est dans l’intérêt des employeurs et de notre économie de bénéficier d’employés qualifils qui puissent continuer à se former, améliorer et approfondir leurs connaissances. Il est ainsi nécessaire d’avoir en Suisse une climat favorable à l’effort et à la formation. La nouvelle mesure prévue par le Conseil fédéral est révoltante ; on parle d’un côté d’investir pour encouragemer l’innovation, de l’autre, on pénaliser l’argent investit dans la formation continue des employés. Cette politique est totalement incohérente

Contacts :

› Jean-René Germanier, conseiller national, 079 628 66 20

Lire la suite

Le PLR s’engage à maintenir le prospérité et la santé financière de la Suisse

Le Groupe libéral-radical, réuni pour son séminaire annuel à Baden, se penche sur les perspectives économiques de la Suisse pour établir sa stratégie. Nous nous trouvons face à une situation difficile. La crise de l’Euro, le franc fort ainsi que le recul des exportations constituent autant d’éléments qui menacent notre croissance économique et nos emplois. Dans ce contexte, le PLR réaffirme les points suivants. La politique monétaire doit être du ressort de la BNS. Un second paquet conjoncturel n’est pas nécessaire. Il est bien plus efficace d’agir en entreprenant des réformes structurelles ou en appliquant un frein à l’endettement dans des domaines comme celui des assurances sociales. Le PLR propose depuis plus d’une année une cure de fitness pour que la Suisse puisse répondre aux défis économiques qui l’attendent. La Suisse doit rester l’un des rares pays qui possèdent la meilleure note de triple A. En priorité, il faut réduire les coûts de production liés à des interventions étatiques: réduire la bureaucratie, réduire et maîtriser les impôts et les taxes et conclure davantage d’accords de libre-échange. En proposant un tel programme, le PLR veut transformer une nécessité en un avantage durable en rendant nos entreprises plus compétitives et en sécurisant les emplois - par amour de la Suisse.

Lire la suite

Le PS et les syndicats menacent les emplois et les PME

Pour le PLR.Les Libéraux Radicaux, l’initiative déposée aujourd’hui par le PS et les syndicats est tout simplement inadaptée. Cette initiative ne poursuit pas un but juridique précis ce qui met en doute son efficacité sociale. Au vu de la situation économique actuelle, le PLR pense que cette initiative ne permettra pas d’améliorer la situation économique des travailleurs. Les initiants utilisent des arguments mensongers et dangereux pour plaider leur cause. L’initiative ne permet pas, par exemple, d’augmenter le pouvoir d’achat, au contraire elle augmente le coût du travail en Suisse. Elle menace ainsi des milliers d’emplois et met en danger notre prospérité.

Lire la suite

Moody’s salue les réformes et le travail des conseillers fédéraux libéraux-radicaux au DFF et au DFI

Moody’s a confirmé aujourd’hui la note AAA de la Suisse. Elle est ainsi l’un des rares pays qui possèdent la meilleure note. La politique de frein à l’endettement, qui est une solution libérale-radicale mise en place par Hans-Rudolf Merz, a été particulièrement saluée. Tout comme les réformes entreprises dans les assurances sociales, plus particulièrement celles de l’AI que Pascal Couchepin et Burkhalter ont menées à bien. Durant le mandat de Hans-Rudolf Merz l’explosion des dettes des années 90 ont pu être bridée, une tendance unique en Europe.

Lire la suite

Managed Care: Le PLR regrette le dépôt du référendum contre cette mesure essentielle

 

Certains professionnels de la santé semblent privilégier leurs revenus plutôt que le bien des citoyens

 

Avec les réseaux de soins intégrés, le PLR est persuadé que l’on parviendra à moderniser un système de santé qui en a urgemment besoin. Le vaste chantier des réformes de la santé, que le conseiller fédéral Didier Burkhalter a entrepris et mené à terme, permettra de soigner les maux qui menacent notre système de santé et de réduire ainsi la pression des primes de caisse maladie. Le PLR.Les Libéraux-Radicaux regrette que certains professionnels de la santé aient fait le choix de privilégier leurs revenus plutôt que le bien des citoyens suisses. Si le référendum est accepté, aucune innovation ne désormais sera possible et le système de santé se retrouvera confronté à un grave problème de financement. Les primes repartiront à la hausse au grand dam des citoyens suisse.

Lire la suite

 

Zürcher Ladenöffnungszeiten werden nicht liberalisiert

Der Kantonsrat hat sich heute Morgen mit 100 zu 67 Stimmen gegen die FDP-Initiative «Der Kunde ist König» ausgesprochen. Die Ladenöffnungszeiten im Kanton Zürich werden demnach nicht liberalisiert. Unterstützt wurde die Initiative einzig von FDP und SVP. Unter anderem haben sich BDP und Grünliberale gegen das liberale Anliegen ausgesprochen. Eine solche Haltung kann die FDP nicht als liberal akzeptieren.

Lire la suite

 

Herzliche Gratulation der FDP.Die Liberalen zur ehrenvollen Auszeichnung

Karin Keller-Sutter wurde am Samstagabend mit dem SwissAward in der Kategorie „Politiker der Jahres“ ausgezeichnet und besetzte in der Wahl zum „Schweizer des Jahres“ den hervorragenden vierten Platz. FDP.Die Liberalen und die FDP Frauen gratulieren ihrer Ständerätin und St. Galler Regierungspräsidentin herzlich für diese Auszeichnung. Diese belohnt ihre Vorreiterrolle im Kampf gegen den Hooliganismus und generell gegen Gewalt – unter ihrer Führung wurde das erste Gesetz gegen häusliche Gewalt erlassen. Als Polizei- und Justizdirektorin des Kantons St. Gallen hat sie mit ihrem konsequenten Vorgehen gegen Fussball-Hooligans in der Schweiz neue Massstäbe gesetzt. Ihre Forderung nach entschlossener Prävention und Bestrafung von Gewalt im Sport setzt Massstäbe. Mit Karin Keller-Sutter zeichnete die Jury eine mutige Politikerin für ihren jahrelangen unermüdlichen Einsatz für unser Land und seine Bevölkerung aus. Mit liberalem Herzblut, Überzeugungskraft und Tatendrang setzt sie sich ein – aus Liebe zur Schweiz.

Lire la suite