Communiqués de presse

Le PLR salue l'élargissement du paquet de négociations

Le PLR salue la volonté du Conseil fédéral de poursuivre la voie bilatérale et de lancer un important paquet de négociations, comme il l’a demandé il y a quelques mois. Les accords bilatéraux sont et restent la seule solution pour assurer durablement la prospérité de la Suisse. Du point de vue du PLR, il est juste que le Conseil fédéral propose une approche sectorielle pour régler les questions institutionnelles. Lors de la reprise dynamique et sectorielle de droits, des clauses de sauvegarde doivent être prévues pour les domaines vitaux. Il s'agit maintenant de créer les conditions tant sur le plan interne qu’externe afin de trouver une solution susceptible de recueillir une majorité. Enfin, le PLR s'engage de toutes ses forces pour la poursuite de Frontex. Un non à ce projet mettrait en péril la poursuite de la voie bilatérale.

Lire la suite

La Suisse doit offrir ses bons offices et soutenir les sanctions

Lire la suite

Prise de position du PLR sur le conflit actuel en Ukraine

En plein cœur de l’Europe où des armées se déploient nous sommes au bord de la guerre. On menace de recourir à la violence, on utilise la force et on opère par la désinformation. La souveraineté et l'intégrité territoriale des États sont remises en question et le droit international est foulé aux pieds. La crise actuelle le montre : la sécurité et la liberté ne sont pas acquises et ne sont pas gratuites. La Suisse doit donc s'engager pour la sécurité et la paix au niveau international, notamment au sein de l'ONU et de l'OSCE. D'autre part, la crise ukrainienne montre clairement qu'une armée bien équipée et bien formée est importante et que l'acquisition d'avions de combat est urgente. Car les menaces conventionnelles sont réelles et tout sauf fictives.

Lire la suite

Le PLR remercie Beat Walti pour ses quatre années de présidence

Lors de leur séance du jour, les membres du groupe ont élu le conseiller national Damien Cottier (19 voix, 18 pour Olivier Feller) à la présidence du groupe parlementaire libéral-radical. Il succède au conseiller national Beat Walti et entrera en fonction au début de la session parlementaire de printemps, soit le lundi 28 février 2022. Le PLR félicite Damien Cottier pour son élection et remercie chaleureusement Beat Walti pour son énorme engagement à la tête du groupe plus de quatre années durant. Nous remercions également Olivier Feller pour sa candidature. L’élection à la vice-présidence aura lieu le 1er mars 2022.

Lire la suite

Le PLR salue des assouplissements importants

La fin de cette situation particulière est à portée de main et le PLR salue les assouplissements décidés aujourd'hui par le Conseil fédéral. Ce retour à la normale ne doit toutefois pas faire oublier qu'il est impératif de tirer les leçons de ce qu’il s'est passé ces deux dernières années. C'est la seule façon d'éviter que les erreurs commises ne se répètent. Le Département fédéral de l’intérieur (DFI), avec à sa tête Alain Berset, et l'OFSP ont une responsabilité à assumer. Il est nécessaire d'avoir dès maintenant une perspective sur la manière dont la Suisse entend mieux se protéger contre d'éventuelles futures pandémies ou de nouvelles vagues de Covid-19.

Lire la suite

Un dimanche de votation regrettable

La rhétorique de lutte des classes de la gauche a hélas porté ses fruits. Les électeurs ont malheureusement rejeté la suppression du droit de timbre. Par ce refus, ce sont surtout les PME et les start-ups qui continuent à être désavantagées. Quoi qu’il en soit, le PLR poursuivra son engagement au Parlement pour la suppression d’impôts inutiles et pour assurer l'attractivité de la place économique suisse, surtout dans le contexte de la révision fiscale de l'OCDE. En revanche, le PLR se réjouit du non au paquet d’aide aux médias. La population refuse ainsi que le quatrième pouvoir perde son indépendance par le biais de millions de subventions. Le non à l'interdiction de l'expérimentation animale et humaine, qui protège le pôle de recherche suisse et la santé publique, ainsi que le regrettable oui à l'interdiction de la publicité étaient attendus.

Lire la suite

Les délégués adoptent des recommandations claires pour les votations à venir

Lors de l'Assemblée des délégués à Montreux, une résolution sur la sécurité de l'approvisionnement en électricité ainsi qu'un papier de position sur les infrastructures ont été adoptés. En outre, les délégués émettent, en présence du président de la Confédération Ignazio Cassis et de la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter, les recommandations de vote concernant la contribution de la Suisse à Frontex (oui), la Lex Netflix (non) ainsi que la réforme AVS 21 (oui). La veille, la Conférence des présidents de partis (CPP) s'est prononcée en faveur de la loi sur la transplantation.

Lire la suite

L’élection aura lieu le 18 février 2022

Deux candidatures ont été déposées dans les délais pour succéder à Beat Walti à la présidence du groupe parlementaire. Avec Olivier Feller et Damien Cottier, ce sont deux excellents candidats romands, membres du Conseil national, qui se présentent à l'élection. Le groupe libéral-radical élira son nouveau président le 18 février 2022.

Lire la suite

Les propositions du Conseil fédéral sont bienvenues

Le Conseil fédéral a présenté aujourd'hui un projet visant à accélérer le développement des énergies renouvelables. La simplification des procédures d'autorisation ainsi que des incitations supplémentaires via l'extension des déductions fiscales pour les investissements dans les installations solaires permettent de répondre à des revendications importantes du PLR tout en contribuant à améliorer notre sécurité d'approvisionnement en électricité. Le PLR participera de manière constructive à la consultation, notamment sur la base de sa nouvelle résolution « Moins de slogans, plus de courant » qui sera soumise aux délégués le 12 février.

Lire la suite

Le PLR salue la fin de l’obligation de travail à domicile

Alors que la fin de la pandémie se dessine, nous saluons la levée des mesures et espérons enfin un retour à la normale. Le PLR demandait depuis plusieurs semaines la suppression de l’obligation de travail à domicile. C’est désormais chose faite. Les décisions du Conseil fédéral de ce jour sont donc réjouissantes. Les autres mesures doivent également prendre fin en fonction de l’évolution de la situation. C'est la raison pour laquelle, la présentation de variantes par le Conseil fédéral, comme le PLR le demandait, va dans la bonne direction.

Lire la suite

Les cantons doivent enfin assurer une infrastructure de vaccination qui fonctionne sur le long terme

Sur le principe, le PLR comprend la décision prise aujourd'hui par le Conseil fédéral pour endiguer la pandémie de Covid-19 et pour protéger nos hôpitaux de la saturation. Cependant, nous nous opposons à une obligation rigide de travail à domicile et à une 2G+ imposée par l'État. Un confinement partiel aurait également été trop préjudiciable à l'économie et aurait pénalisé les personnes vaccinées. C'est pourquoi il ne doit pas non plus être envisagé à l'avenir. Nous considérons en revanche que la 2G est défendable et qu'elle est clairement préférable à une obligation générale de vaccination. En outre, le PLR continue d'appeler les cantons à accélérer l’administration des doses de rappel aux personnes qui le souhaitent, ainsi qu'à permettre l'accès à la vaccination des enfants.

Lire la suite

La réforme de l'AVS, et donc la garantie de nos rentes, est urgente. L'UDC, le PLR et Le Centre ont trouvé une solution modérée et socialement acceptable. Il est incompréhensible que la gauche combatte, pour des raisons purement idéologiques, cette proposition à la fois bonne et supportable pour toutes et tous. Le PS, les syndicats et les Verts mettent ainsi en danger les rentes des travailleurs.

Lire la suite

Le Parti élira son successeur en début d’année prochaine

Le conseiller national et président du groupe parlementaire libéral-radical, Beat Walti a annoncé, aujourd’hui, lors de la séance du groupe, sa volonté de remettre son mandat pour la prochaine session de printemps. Après quatre ans et demi à ce poste, Beat Walti souhaite se concentrer davantage sur son travail au Conseil national et au sein des commissions, notamment sur les dossiers économiques, ainsi que sur ses activités professionnelles. Le parti et le groupe parlementaire le remercient d’ores et déjà pour son engagement sans faille en faveur de la politique libérale-radicale et d’avoir mené le groupe durant ces dernières années particulièrement agitées. Beat Walti continuera de siéger au Conseil national. La procédure concernant sa succession sera lancée au début de l’année prochaine.

Lire la suite