Une Suisse sûre pour tous!

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux s’engage pour la sécurité

Les problèmes liés à la sécurité se font sentir en Suisse de manière plus aigüe. Le marché de la drogue continue son expansion et la législation n’est plus adaptée à l’évolution de la criminalité. Pour le PLR.Les Libéraux-Radicaux, il faut impérativement réagir avec un paquet de mesures raisonnables, pragmatiques et ciblées sur les vrais problèmes de criminalité, de violence et de drogue.

La population suisse ne cesse de croître. D’après les statistiques de l’OFS, elle a récemment dépassé les 8 millions d’habitants. Cette situation place la Suisse face à de nombreux défis. Même si les infrastructures et le marché du travail représentent également des enjeux auxquels notre pays devra répondre dans le futur, la sécurité reste une priorité.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. D’une part, entre 2000-2004, 5,1 % des personnes interrogées se déclaraient victimes de cambriolage alors qu’ils étaient 7,1% entre 2006-2010, en parallèle qu’ils étaient 7,2% entre 2000-2004 à avouer être victime de lésions corporelles et de menaces contre 10% entre 2006-2010. D’autre part, l’évolution du marché de la drogue a des conséquences indirectes mais importantes sur la sécurité et réaliserait un demi-milliard de chiffre d’affaire en Suisse d’après la FedPol.

Cette situation ne peut plus durer, il faut réagir rapidement. C’est pourquoi le PLR.Les Libéraux-Radicaux souhaite:

  • Une prise en charge de la violence, de la petite criminalité et des récidivistes
    Le PLR exige qu’une interprétation plus souple de la notion de récidive soit adoptée. Il est également nécessaire que les suspects ne soient plus relâchés pour des problèmes de procédures, mais que des procédures accélérées et simplifiées face à la petite délinquance et aux flagrants délits soient introduites.
  • Une lutte efficace contre le trafic de drogue
    Les libéraux-radicaux veulent que les dealers soient sanctionnés de peines significatives et dissuasives quels que soient la quantité de drogue et le lieu de vente (privé ou public). Le PLR intensifiera son action aux Chambres fédérales par le dépôt d’interventions parlementaires afin d’atteindre cet objectif. Ce durcissement des peines doit être accompagné de campagnes efficaces de prévention contre la drogue, ciblant notamment les jeunes.
  • Surmonter les défis du système judiciaire
    Le PLR soutient des jugements plus durs contre les personnes qui menacent les fonctionnaires et les autorités. Ces employés représentent l’Etat et doivent être dûment protégés. De plus, pour faire face à la réalité de la criminalité, les effectifs policiers doivent être revus à la hausse de manière significative. Finalement, la promotion de la coopération entre les corps de police à tous les niveaux est une des clefs pour la résolution des nombreux problèmes.

Ce paquet de mesures représente la solution libérale-radicale pour permettre à la Suisse de jouir à nouveau d’une situation sûre pour tous en traitant les problèmes liés à la sécurité de manière ciblée – par amour de la Suisse.

Contacts

  • Jacqueline de Quattro, conseillère d’Etat VD, présidente de la Taskforce Sécurité du PLR, 079 589 68 38
  • Pierre Maudet, conseiller d’Etat GE, pierre.maudet(at)etat.ge.ch
  • Kurt Fluri, conseiller national SO, 079 415 58 88
  • Stefan Brupbacher, secrétaire général, 079 789 13 81
  • Pia Guggenbühl, cheffe de la communication, 079 566 60 10
  • Philippe Miauton, porte-parole, 079 277 68 41