Succès dans un contexte difficile

Le groupe libéral-radical tire son bilan de la législature 2015-2019

En tant que pôle libéral fort, le groupe libéral-radical a, au cours de cette législature, élaboré des solutions constructives en faveur du modèle à succès suisse – grâce à d’habiles alliances et à de bons compromis. Aucun autre parti n'a remporté autant de votations populaires, ni de votes globaux au Parlement. Ces succès ont toutefois été obtenus dans des conditions difficiles, la recherche de solutions étant de plus en plus compliquée. Des défis importants n'ont pas encore été résolus, malgré la pression des problèmes. À qui la faute ? Pas à la majorité de droite, qui n’est qu’un mythe alimenté par la gauche. Les coupables se cachent plutôt dans les rangs socialistes et conservateurs, qui ont délaissé le modèle du consensus sur d’importantes questions. Au lieu de polémiquer, le PLR continuera à s’engager pour des solutions libérales constructives en matière de politique européenne, fiscale, environnementale et climatique, ainsi que de prévoyance vieillesse.

news

Le groupe libéral-radical a pu, au cours de cette législature, s’imposer en pôle libéral. Grâce à un groupe parlementaire renforcé lors des dernières élections, à d'habiles alliances avec la gauche, le centre et la droite, ainsi qu’à une volonté de trouver des compromis, nous avons été dans le camp des vainqueurs dans 94% des votations populaires, ainsi que dans une très large majorité des votes d’ensemble au Parlement. Nous avons ainsi joué un rôle décisif dans l'orientation du débat politique sous la coupole fédérale. Aucun autre parti ne peut se prévaloir d’un tel bilan.  

Nous avons, par ailleurs, repourvu avec succès nos deux sièges au Conseil fédéral avec des personnalités influentes. Avec Ignazio Cassis, après vingt ans d’absence au Gouvernement, le Tessin dispose d’un conseiller fédéral largement engagé dans la défense des intérêts de la Suisse en matière de politique étrangère. Karin Keller-Sutter permet, de son côté, au PLR d’être représenté par une femme extrêmement compétente au sein du Conseil fédéral. À la tête du département transversal DFJP, elle s’engage avec courage pour des conditions libérales dans la société et l’économie et joue un rôle clé dans d’importantes thématiques, telles que la sécurité intérieure ou encore la migration.

Une polarisation croissante source de blocages sur d’importantes thématiques

La polarisation croissante au Parlement rend malheureusement la recherche de solutions bien difficile. D’importants défis sur des questions centrales ne sont toujours pas résolus, malgré la pression des problèmes. Le peuple a désavoué une majorité de centre-gauche qui tentait d’imposer un développement infinançable de la prévoyance vieillesse – repoussant encore son assainissement, pourtant urgent. En matière de politique européenne, une alliance contre nature met en péril l’efficiente voie bilatérale, qui nous garantit emplois et prospérité.

À qui la faute ? Pas à la majorité de droite, souvent accusée à tort, qui n’est que théorique et dont le mythe est alimenté par le PS. Les coupables se cachent plutôt dans les rangs socialistes et conservateurs, qui s’entêtent sur des revendications dogmatiques et qui ont délaissé le modèle de consensus sur d’importantes questions. Le PLR est, en revanche, orienté sur les solutions et prêt à faire des compromis afin que la Suisse puisse avancer. En ce qui concerne l’imposition des entreprises, par exemple, nous avons respecté la décision du peuple sur la RIE III et avons, dans un second temps, recherché un accord avec la gauche concernant l’équilibre social. Nous attentons désormais la même chose de la part de la gauche en matière de prévoyance vieillesse.

Empoigner rapidement les importants défis de demain

Au lieu de polémiquer, le PLR, continuera à l’avenir, en sa qualité de pôle libéral, de s’engager pour que la Suisse puisse avancer et saisir les opportunités que lui offre l’avenir. Cette volonté est d’autant plus importante au vu du contexte global aussi bien en matière de politique intérieure qu’extérieure, et des conditions-cadres qui ne cessent de se détériorer. Nous luttons pour des solutions constructives et réformatrices en faveur du modèle à succès, notamment sur les points suivants :

  • Politique européenne : Le PLR soutient de manière inconditionnelle la voie bilatérale. Elle assure un accès privilégié au marché intérieur européen et constitue la meilleure protection contre une adhésion à l’UE. Au cours de la prochaine législature, il faudra impérativement lutter contre l'initiative de résiliation et stabiliser les relations avec l'UE afin de garantir un accès au marché sur le long terme.
  • Prévoyance vieillesse : Le PLR s’engagera, plus que jamais, pour un assainissement équitable et durable des assurances sociales. Il convient, dans le cadre de l’AVS21, de prendre rapidement les premières mesures visant à stabiliser davantage le 1er pilier et d’entamer immédiatement une réforme structurelle sur le long terme. La LPP a urgemment besoin d’être réformée pour mettre un terme à la redistribution injuste des jeunes vers les seniors.
  • Politique fiscale : Plutôt que de miser sur des modèles d'imposition familiale qui ne s'attaquent pas à la racine du problème, il est grand temps d’introduire l’imposition individuelle pour les personnes physiques. Nous avons également besoin d'une réforme de l'impôt anticipé pour renforcer encore la place économique suisse, en particulier au vu des défis qui attendent la Suisse avec le possible nouveau régime fiscal international de l'OCDE.
  • Politique climatique et environnementale : En matière de politique climatique et environnementale, il est de notre devoir de trouver des solutions efficaces, abordables et acceptables par la population. Le PLR a renforcé sa position en faveur d'une politique environnementale et climatique libérale au travers d'un processus profondément démocratique – position que le groupe parlementaire applique à présent, notamment dans la révision totale de la loi sur le CO2. L'objectif est d’obtenir un mix entre responsabilité individuelle, conditions-cadres favorables à l'innovation et mesures de pilotage.

Retrouvez ici le bilan de la législature 2015-2019 du groupe libéral-radical

PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avancer ensemble.