Projet fiscal 17 : un modèle durable pour la Suisse au profit de tous

Le PLR maintient la pression pour une réforme structurelle de l’AVS 

Le projet de réforme de l’imposition des entreprises adopté aujourd’hui lors du vote final du Parlement représente un compromis juste et important. Notre place économique pourra ainsi à l’avenir rester attractive et compétitive. Ce projet profite à tous :  les employés, les employeurs et les entreprises de toutes tailles. Avec cette réforme, nous garantissons aussi la sécurité juridique et de planification dont dépendent des centaines de milliers de places de travail. La part de financement pour l’AVS est ainsi réaliste. Contrairement à la proposition initiale du Conseil fédéral – l’augmentation des allocations familiales – ce projet n’engendre aucune expansion des prestations sociales mais seulement le financement des droits aux allocations de retraite déjà existants. Pour le PLR, il est toutefois clair que dans le cadre de la réforme actuelle, la pression sur les mesures structurelles et relatives aux dépenses doit absolument être maintenue 
 

Lors du vote final du jour au Parlement, le PLR a soutenu le Projet fiscal 17 et ainsi montré qu’il prenait ses responsabilités pour la Suisse et ses habitants. Tous les autres partis doivent maintenant se demander s’ils veulent vraiment mettre en danger la sécurité sociale, les places de travail et ainsi donc la prospérité de la Suisse en lançant un référendum. Le PLR soutient avec conviction cette proposition durable, pour le bien de la Suisse et de sa population.  

Maintenir la pression sur la réforme de l’AVS
Le Projet est un compromis typiquement suisse. La compensation sociale par le biais de la contribution financière en faveur de l’AVS est justifiée pour le PLR : contrairement au projet initial proposé par le Conseil fédéral (soit une augmentation des allocations familiales), ce projet n’entraine aucune expansion des prestations sociales, mais permet toutefois de financer les droits aux retraites existants. Pour le PLR, il est toutefois évident que l’apport de financement ainsi décidé ne permettra ni de résoudre les problèmes structurels de l’AVS, ni de couvrir les besoins de financement réels. C’est pourquoi dans le cadre de la réforme de l’AVS, il s’emploiera avec force pour que des mesures structurelles et relatives aux dépenses puissent être mises en œuvre. 


Liberté, Cohésion et Innovation – par amour de la Suisse.