Oui à une loi sur le CO2, mais une loi efficace

Mettre à profit la capacité d’innovation de la Suisse pour la protection de l’environnement

Le changement climatique compte parmi les plus grands défis mondiaux et a également de lourdes conséquences pour la Suisse. Le PLR soutient la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat dans le cadre de la révision totale de la loi sur le CO2 à condition qu’un paquet de mesures efficace et flexible en termes de mise en œuvre soit proposé. L’efficacité requiert des coopérations internationales. Des actions isolées de la Suisse et une manière de penser bornée et idéologiquement marquée compromettent l’objectif global de réduction de CO2. Une application favorable à l’économie doit être préférée à des quotas fixes, afin que la Suisse puisse apporter une contribution digne de ce nom. La plus grande force de notre pays – sa capacité d’innovation – doit être mise à profit de la protection du climat à échelle mondiale. 

news

En réponse à la ratification de l’Accord de Paris sur le climat par la Suisse en octobre 2017, le Conseil fédéral a adopté aujourd’hui le message sur la révision totale de la loi sur le CO2 2021-2030. Le PLR propose son aide pour élaborer une loi sur le CO2 réaliste et efficace. Mais le PLR s’oppose à des quotas fixes ou à des interdictions et rejette également une nouvelle augmentation de la taxe sur le CO2 si un assouplissement significatif des instruments de mise en œuvre ne devait être effectué. Une marge de manœuvre suffisante devrait plutôt être accordée aux entreprises afin que celles-ci puissent définir de manière individuelle des mesures ayant un impact sur le climat grâce à des instruments de convention d’objectif 


Seules des mesures économiques et flexibles peuvent avoir un réel impact

Le PLR soutient l’objectif suisse de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 50% en 2030 par rapport à la valeur de 1990. Mais c’est précisément parce que l’objectif est ambitieux, que les quotas fixes de réduction nationale (-30%) et à l’étranger (-20%) proposés par le Conseil fédéral font fausse route. Le PLR souhaite que chaque franc disponible soit utilisé le plus efficacement possible au profit du climat. Les pourcentages atteints en Suisse et à l’étranger ne sont que secondaires. Naturellement, des mesures doivent être mises en place en Suisse pour atteindre les objectifs de l’accord – une application limitée à l’étranger n’est pas envisagée. 

Mettre la capacité d’innovation au profit de la protection du climat et de l’environnement

L’énorme potentiel de la Suisse dans la recherche et le développement pour la réduction internationale des gaz à effet de serre doit être mieux exploité. Face à d’autres pays, la Suisse doit rester attractive en tant que pôle de recherche afin de pouvoir continuer à exporter les progrès technologiques au profit de la protection de l’environnement. Selon leur impact, de tels projets devraient également pouvoir être appliqués à l’étranger pour ainsi créer une incitation appropriée pour les entreprises.

Consultation (allemand) 

Liberté, Cohésion et Innovation – par amour de la Suisse.