Mise en place pour les élections fédérales de 2023

L’orientation stratégique est définie, de nouvelles thématiques doivent être présentées

Après plus d’une demi-décennie à la tête du parti, la présidente Petra Gössi a décidé de remettre la présidence au plus tard à la fin de l’année. Cette décision, que le parti regrette fortement, laisse suffisamment de temps pour organiser soigneusement sa succession en vue des élections fédérales de 2023. Selon Petra Gössi, ceci revêt une importance stratégique. Elle continuera à siéger au Conseil national et à s’engager vivement pour les valeurs libérales.

Pour Petra Gössi et en concertation avec le parti, il y a trois raisons de se retirer de la présidence au plus tard à la fin de l’année 2021 : tout d'abord, il s’agit du moment le plus judicieux, car on arrive exactement au milieu de la législature et il reste donc suffisamment de temps pour préparer les élections de 2023 de manière optimale et présenter des visages et des idées nouvelles.

Deuxièmement, deux priorités stratégiques ont déjà été fixées avec la stratégie pour une politique environnementale et climatique libérale et la stratégie pour les générations futures (cette dernière sera finalisée d'ici la fin de l'année). L'orientation libérale claire et la méthode consistant à impliquer la base ont fait leurs preuves.

Troisièmement, de grandes questions de fond doivent être abordées de la même manière que celles précédemment citées et sous l’angle libéral : les questions qui touchent à la sécurité, à la politique européenne, à la politique sociale, notamment en ce qui concerne la prévoyance vieillesse, ainsi que le maintien et la création d'emplois, ce également à la suite de la pandémie.

Par sa décision, Petra Gössi souhaite également un renouveau. En effet, en tant qu’élue de milice, elle souhaite à nouveau investir plus de temps dans sa carrière professionnelle comme elle l’explique dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux et les canaux du parti. « Ces cinq dernières années, en tant que présidente du parti, je me suis fortement investie sur le plan politique. Je n’avais quasiment plus de temps pour ma carrières ».

Le parti remercie Petra Gössi pour son engagement sans faille
L'annonce de la fin de son mandat de présidente pour la fin de l’année donne au parti suffisamment de temps pour initier soigneusement un plan de succession. Le PLR regrette la décision de sa présidente. Il tient à la remercier pour son engagement sans faille lors des cinq intenses dernières années, durant lesquelles elle a dirigé le parti avec clairvoyance et médiation. Le PLR réunira un comité de sélection dans un avenir proche et fournira des informations en temps voulu.

Petra Gössi, juriste, siège au Conseil national depuis 2011, où elle est membre de la Commission de l’économie et des redevances (CER). Le 16 avril 2016, elle a été élue à l'unanimité présidente du PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avant de siéger à Berne, elle a été élue au Grand Conseil du Canton de Schwyz, cheffe du groupe parlementaire et présidente du parti cantonal. Sur le plan professionnel, elle travaille en tant que conseillère juridique.

Petra Gössi est à disposition de 12h00 à 15h00 à la salle Steiger de l’Hôtel Kreuz, Zeughausgasse 41, 3011 Berne, pour répondre aux questions des médias.