Loi Covid-19 : une étape importante vers un système de coordination

Le PLR soutient l’extension de l’aide mais demande des limites claires

Lors de sa séance extraordinaire du jour, le groupe parlementaire libéral-radical du Conseil national a discuté de la modification de la loi Covid-19 qui sera traitée pour la première fois cet après-midi au Conseil national. Parmi les nombreux points abordés, le PLR.Les Libéraux-Radicaux salue particulièrement la mise sur pied d’un système de coordination avec des indicateurs clairs. Cet instrument, que nous demandons depuis avril 2020, permet d’assurer des perspectives à la population et aux entreprises. En ce qui concerne le cœur même de cette proposition, à savoir l'extension des mesures pour les cas de rigueur et du chômage partiel, la majorité du groupe soutient la voie empruntée par le Conseil des États. Même s’il s’agit d’une augmentation par rapport à la proposition du Conseil fédéral, il est nécessaire qu’elle soit ciblée et ne pas être utilisée selon le principe de l’arrosoir. Dans ce contexte, nous avons fait une évaluation intermédiaire de notre plan d’action des 100 jours, présenté le 3 février dernier. Le bilan est plus que mitigé.

Le groupe parlementaire libéral-radical du Conseil national s’est réuni cet après-midi dans le cadre d’une séance extraordinaire pour aborder la modification de la loi Covid-19 et a pris les décisions suivantes :

  • Système de coordination : pour le groupe, il est clair que le Conseil fédéral doit garantir à la population plus de sécurité dans la planification. Les décisions d'ouverture et de fermeture doivent donc être déterminées sur la base d'indicateurs clairement compréhensibles. Cette proposition du PLR est préférée par une majorité du groupe plutôt que l'idée d'inclure une date dans la loi.
  • Information à la population : la communication de la Task Force doit se limiter aux tâches définies dans son mandat. Le groupe LR est d'avis qu'il doit y avoir une répartition claire des rôles entre la politique et la science. Cependant, seule une minorité du groupe soutient que ceci soit inscrit dans la loi.
  • Extension du soutien financier : suite à la décision du Conseil des États d'étendre les mesures pour les cas de rigueur et pour le chômage partiel tout en fixant des limites claires, le groupe parlementaire libéral-radical a décidé à la majorité de poursuivre dans cette voie. Pour le groupe, il est important que les mesures de soutien soient rapides et ciblées.
  • Passeport vaccinal et incitations : les incitations en faveur des personnes vaccinées peuvent, d'une part, augmenter le taux de vaccination et, d'autre part, accélérer considérablement le retour à la normalité. C'est pourquoi le groupe souhaite ancrer de telles incitations dans la loi. Il est également important qu'un passeport de vaccination soit introduit rapidement, comme le demande la proposition individuelle Sauter, afin que la liberté de voyager puisse être rétablie au plus vite.
  • Culture, sport et médias : le groupe parlementaire s’est également prononcé en faveur d’un soutien pour la culture, le sport et les médias. Néanmoins, il est important que des critères clairs et un plafond soient définis.
  • Ouverture de 12 dimanches : le commerce de détails subit fortement les effets de la crise. Il est dès lors important de lui permettre de compenser ses pertes. Ainsi le groupe souhaite donner aux cantons la possibilité d’ouvrir les magasins jusqu’à 12 dimanches par année.

Plan d’action Covid-19 : premier bilan mitigé
Le 3 février dernier, nous avions lancé notre plan d’action pour les 100 prochains jours. Il s’articule autour du slogan « protéger, indemniser, vacciner » et formule des objectifs pour sortir rapidement de la crise. Plus d’un mois plus tard, le bilan intermédiaire est mitigé. Le Conseil fédéral a au moins esquissé une voie à suivre en faveur d’un système de coordination, ce qui représente un pas dans la bonne direction. Cependant, le Conseil fédéral n'a pas l'ambition de fournir une planification à moyen terme et nous ne savons toujours pas ce qui est prévu pour l'après 22 mars. En outre, la campagne de vaccination et de tests traine le pas. Malgré tout, il est encourageant de constater que le Conseil fédéral a décidé de permettre des tests à grande échelle. Toutefois, afin que ces mesures puissent déployer leurs effets, il est important d’assurer en parallèle un traçage des contacts et l’intégration de la stratégie de tests dans la planification des mesures.
 

PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avancer ensemble.