Le PLR se bat pour aider l’économie

Des réformes urgentes au profit de la place économique et financière suisse – pour garantir la prospérité

Lors de la session d'automne, grâce au PLR.Les Libéraux-Radicaux, un ensemble complet d'allégements en faveur de la place économique et financière suisse sera discuté. Ces divers projets de loi sont issus du PLR et prévoient, entre autres, la suppression des droits de douane sur les produits industriels, l’introduction d’un taux de TVA unique et la suppression de l'impôt anticipé sur les intérêts – projets essentiels à la garantie de la prospérité en Suisse. Les forces politiques qui, depuis un certain temps, demandent une relance économique après la crise liée au Covid-19 peuvent maintenant prouver que leurs revendications n’étaient pas des paroles en l’air.

En raison du Covid-19, une grande partie de l'économie a subi une forte pression ces deux dernières années. De nombreuses entreprises ont subi des pertes douloureuses et ne se remettent que lentement de la crise. Toutefois, le PLR.Les Libéraux-Radicaux n’a pas attendu le Covid pour s'engager en faveur de la place économique et financière suisse. En effet, au cours de ces dernières années il a déposé plusieurs interventions visant à alléger et à simplifier de façon concrète la situation des entreprises. Tout un ensemble de réformes de la politique économique est à l'ordre du jour de la session d’automne, issu de demandes de longue date de notre parti. Ce train de mesures d'allègement est destiné à dynamiser les investissements des entreprises, à créer des emplois et à garantir la prospérité. Il comprend en particulier les projets de loi suivants :

  • Suppression des droits de douane sur les produits industriels : des droits de douane sont encore perçus à l'importation sur de nombreux biens industriels (voitures, vélos, produits cosmétiques, vêtements, etc.) et d'intrants. Si ceux-ci sont certes très faibles en moyenne, ils entrainent des coûts administratifs élevés pour les entreprises, entravent le commerce et augmentent automatiquement le prix des marchandises importées. La suppression des droits de douane permet de lutter contre l'îlot de cherté de la Suisse et d'alléger la charge des entreprises et des consommateurs.
  • Introduction d'un taux de TVA unique : le PLR réclame depuis des années un taux de TVA unique avec le moins d'exceptions possible. Le modèle à taux unique combinerait le taux normal (7,7%), le taux réduit (2,5%) et le taux spécial pour les prestations d'hébergement (3,7%) en un taux d'imposition unique. L'objectif est de simplifier la TVA et de supprimer les « obstacles » administratifs et financiers pour les entreprises qui entraînent des coûts immenses.
  • Suppression de l’impôt anticipé : l'abolition de l'impôt anticipé sur les intérêts et du droit de timbre de négociation sur les obligations suisses est une préoccupation de longue date du PLR. L'objectif de cette réforme est de simplifier le financement des entreprises en Suisse, de renforcer la place financière suisse et de faire revenir en terres helvétiques les activités délocalisées à l'étranger, renforçant ainsi la croissance économique et créant des emplois.

La question de savoir si ces différentes mesures de réduction de la charge fiscale et de promotion d'une place économique attractive trouveront des majorités au Parlement est loin d'être évidente à l'heure actuelle. « Raison de plus pour que tous les partis de centre-droit s’engagent aux côtés du PLR afin d’améliorer réellement les conditions-cadres en matière de politique économiques par des mesures concrètes, et ce plus particulièrement dans le contexte de la reprise après la crise liée au Covid-19 », explique le président du groupe parlementaire libéral-radical Beat Walti. Mais les forces de centre-droit ne sont pas les seules à devoir se serrer les coudes : les autres partis doivent maintenant aussi montrer s'ils sont réellement prêts à soutenir les entreprises. Tous ceux qui demandent une relance économique après la crise liée au Covid-19 peuvent maintenant prouver que leurs revendications n’étaient pas des paroles en l’air.

PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avancer ensemble.