Le PLR demande l'acquisition des F-35 dans les délais prévus

La volonté du peuple doit être respectée

Le PLR demande que l’acquisition des F-35 se fasse dans les règles, sans tenir compte de la tactique de retardement des opposants à l'armée. En effet, la population suisse s'est déjà prononcée positivement sur l'acquisition de ces avions, sa volonté doit être respectée. L'annonce d'une initiative ne doit pas avoir d'effet suspensif, car cela aurait un effet dévastateur sur la capacité opérationnelle des forces aériennes et entrainerait une augmentation du prix de l’acquisition. Le PLR présentera également cette revendication dans le cadre de l'examen du message sur l'armée 2022.

L'époque des guerres conventionnelles sur notre continent n'est manifestement pas révolue, ce que nous regrettons vivement. Bien que des voix s'élèvent également à gauche pour dire que l'on s'est trompé, les initiants autour du Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA), du PS et des Verts veulent maintenir leur initiative Stop F-35. Ils ne tiennent pas leur promesse de déposer l'initiative au plus tard en mars ou avril 2022, afin qu'elle puisse être soumise au vote avant la fin de la validité de l'offre pour les avions de combat F-35 (mars 2023). La récolte des signatures est retardée dans le but évident d'empêcher le Conseil fédéral de procéder à l'acquisition dans les meilleurs délais. L'initiative n'ayant pas encore été déposée, une votation populaire ne sera pas possible avant 2024 au plus tôt.

Menace de pénurie de nos forces aériennes
La situation de départ n'a pas seulement changé pour la Suisse. L'acquisition dans d'autres pays progresse également, ce qui a une influence directe sur la Suisse. L'Allemagne a fait part de son intérêt pour le F-35. Avec la mise à disposition de 100 milliards d'euros pour l'armée allemande, une décision d'acquisition pourrait intervenir assez rapidement. La Finlande a déjà opté pour 64 exemplaires de l'avion de combat polyvalent américain F-35. Le Canada pourrait bientôt suivre avec une commande du même modèle. Compte tenu de ce réarmement mondial, qui risque d’engendrer des goulets d'étranglement au niveau de la production et une augmentation des prix, la non-signature de l'offre dans les délais impartis serait désastreuse pour la Suisse. Le budget prévu pourrait être massivement dépassé et, en raison des retards de livraison, nos forces aériennes risquent de manquer de capacités d'ici 2030. 

La population a décidé
Le PLR demande donc que l'acquisition du F-35, souhaitée par le peuple – sans tenir compte de la tactique de retardement des opposants à l'armée – se fasse le plus rapidement possible. Le PLR présentera également cette revendication dans le cadre des débats sur le message sur l'armée 2022. En effet, la population suisse s'est déjà prononcée positivement sur l'acquisition d'avions lors de la votation populaire de l'automne 2020. L'annonce d'une initiative ne peut et ne doit pas avoir d'effet suspensif, sinon une poignée de personnes auraient plus d'influence que la majorité des votants. Ceci créerait un dangereux précédent qui aurait pour conséquence un retard permanent et répété, ce que le PLR veut à tout prix éviter. Même si la gauche ne veut pas l'admettre, le respect de la volonté du peuple et la mise en œuvre des décisions font partie de la démocratie directe.

PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avancer ensemble.

Thierry Burkart
Jon Albert Fanzun
Arnaud Bonvin
Floriane Wyss