Le peuple renforce le PLR au Conseil des Etats

Maintien du rôle central dans le système politique suisse

Les résultats du second tour des élections au Conseil des Etats de ce jour marquent la fin des fédérales 2019. Le résultat est réjouissant, puisque le PLR a pu défendre avec succès ses sièges au Conseil des Etats. L’Argovien Thierry Burkart a décroché aujourd'hui le douzième siège du PLR au Conseil des Etats, faisant de nous la deuxième force de la chambre haute, juste derrière le PDC. Le Conseil national et le Conseil des Etats étant d’égale importance dans le système bicaméral suisse, ainsi grâce à notre force dans les cantons, nous conservons un positionnement central au sein de la structure politique. Cela vaut également pour les prochaines élections au Conseil fédéral, l'attaque contre nos sièges au gouvernement avec pour seul argument la représentation au Conseil national ne tient pas la route.

news

Le deuxième tour des élections s’avère globalement un succès pour le PLR. Le 10 novembre, Johanna Gapany a remporté une victoire sensationnelle à Fribourg, tandis qu'Olivier Français défendait son siège souverainement. Une semaine plus tard, Ruedi Noser remettait la candidature verte à sa place et Matthias Michel défendait clairement le siège PLR zougois. Avec l'élection de Thierry Burkart aujourd'hui, nous comptons désormais 12 membres aux Etats, soit toujours le deuxième plus grand groupe, avec juste un siège de moins que le PDC. Mais malgré toute cette joie, nous n'oublions pas que nous avons aussi eu à subir des défaites douloureuses et perdu des personnalités importantes, telles que conseillers nationaux Hugues Hiltpold et Giovanni Merlini, qui quittent le Parlement parce que leur candidature n'a malheureusement pas été couronnée de succès. Nous tenons à les remercier chaleureusement pour leurs nombreuses années d’engagement dévoué.

Des succès au Conseil des Etats et dans les cantons qui renforcent les revendications du PLR
Le PLR est le troisième plus grand parti du Conseil national et le deuxième plus grand groupe du Conseil des Etats. Les deux conseils ayant une importance égale dans le système bicaméral suisse, le PLR continue à jouer un rôle central dans la structure politique. En outre, nous sommes le premier parti au sein des législatifs et exécutifs cantonaux. L'attaque contre nos sièges au Conseil fédéral, avec pour seul argument la représentation au Conseil national ne tient pas la route. Il n'y a, actuellement, aucune raison de ne pas réélire un membre du gouvernement fédéral.

Excellents résultats d'Ignazio Cassis et Karin Keller-Sutter
Le fait que le PLR soit représenté au gouvernement par deux conseillers fédéraux se justifie par les réussites d'Ignazio Cassis et Karin Keller-Sutter. Après des années d'incertitude, le ministre des affaires étrangères a enfin mis sur la table un accord-cadre. Il a également réorienté l'aide au développement et renforcé les bons offices de la Suisse et élaboré la vision de la politique étrangère suisse à l’horizon 2028. La ministre de la justice a obtenu un excellent résultat lors du vote sur la loi sur les armes. Elle s'est engagée à renforcer la sécurité, que ce soit par le biais de la loi sur l'ADN ou des mesures préventives contre le terrorisme, et a ramené les partenaires sociaux à la table de la politique européenne. Les attaques véhémentes de la gauche sont la preuve que tous deux, en défendant une politique efficace et libérale, font la différence.
 

PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avancer ensemble.