AVS 21

En raison de l’évolution démographique, l’AVS enregistre, année après année, des déficits toujours plus importants. Alors qu’au moment de l’instauration de l’AVS il y avait 6,5 actifs pour financer un retraité, on n’en compte plus que 3,4 et le rapport sera de 2 pour 1 dans 30 ans. Par conséquent, si rien n’est entrepris, en 2030, les dépenses dépasseront les recettes de 4,3 milliards de francs. Dans ces conditions, nous devons tout faire pour garantir le niveau des rentes du 1er pilier !

Notre objectif

Une réforme simple qui permette de stabiliser les finances de l’AVS ces prochaines années et de garantir le niveau des rentes !


Notre plan

TVA.

Le PLR est favorable à l’injection de moyens supplémentaires dans l’AVS, via un relèvement modéré de la TVA (0,3%). Une hausse massive sera problématique pour deux raisons :

  1. Elle se ferait au détriment des jeunes générations qui seraient mises à contribution plus longtemps.
  2. Elle pèserait lourdement sur notre économie, ce qui doit à tout prix être évité, surtout dans la situation économique actuelle.

Harmonisation de l’âge de la retraite à 65 ans.

Le PLR défend une harmonisation de l’âge de la retraite à 65 ans. Toutefois, les femmes directement concernées doivent bénéficier de compensations substantielles, et ces compensations doivent profiter plus largement aux revenus les plus modestes.

Flexibilisation.

Les rentes – AVS et LPP - doivent désormais pouvoir être prises par tranche de 20%. Ainsi, le passage à la retraite se fera en douceur et la proportion d’actifs au-delà de l’âge de référence augmentera.


Différences de rentes entre hommes et femmes

Dans l’AVS, il n’y a pas de différence significative entre les rentes des hommes et des femmes (p. 3-4 statistiques de l’AVS 2019). Le problème est ailleurs et doit être abordé par le biais de deux leviers :

  1. Le taux d’occupation des femmes doit continuer à augmenter. L’initiative populaire fédérale du PLR Femmes « Pour une imposition individuelle indépendante de l’état civil (initiative pour des impôts équitables) », qui rendra la double activité professionnelle au sein du couple fiscalement plus attractive, y contribuera.
  2. Les salariés à temps partiel doivent être mieux couverts dans le 2ème pilier, via une diminution ou suppression du montant de coordination. Ce pas devra absolument être franchi dans la réforme LPP 2021 !

Prochaine étape

La réforme AVS 21, très modeste, doit permettre de stabiliser les finances du 1er pilier ces prochaines années. Une réforme structurelle devra ensuite rapidement être lancée. Les Jeunes Libéraux-Radicaux Suisses, avec leur initiative populaire fédérale « Pour une prévoyance vieillesse sûre et pérenne (Initiative sur les rentes) », nous montrent la voie à suivre.





Actualités

AVS 21 – Le projet de la CSSS-E ne convainc pas la majorité

Le projet de réforme AVS 21 doit garantir l'équilibre financier de l'AVS jusqu'en 2030 et maintenir le niveau des prestations de la prévoyance vieillesse. En raison de l’évolution démographique, l’AVS enregistre, année après année, des déficits toujours plus importants. Le PLR s'oppose à une réforme au détriment des jeunes et préconise une compensation réelle et ciblée des femmes. En raison de la situation financière de l’AVS et du besoin urgent de réforme, ce projet doit se concentrer sur les éléments centraux, à savoir : maintenir le niveau des prestations et garantir le financement de l’AVS. La question d’un élargissement des prestations au travers, notamment, d’un relèvement du plafond pour les couples mariés ne se pose même pas.

Lire la suite