Assemblée des délégués à Zoug

24 mars 2018

Chers-ères délégué-e-s, chers-ères invité-e-s,

 

Cette Assemblée des délégués sera avant tout l’occasion de procéder à l’élection du Comité directeur et de la Présidence du parti. La présidente du parti et conseillère nationale Petra Gössi, ainsi que tous les vice-présidents : les conseillers nationaux Christian Lüscher (GE), Philippe Nantermod (VS), Christian Wasserfallen (BE), le conseiller d’Etat Christian Vitta (TI), de même que le premier vice-président et conseiller aux Etats Andrea Caroni (AR) sont tous candidats à leur réélection et disposés à diriger le parti en 2019, en collaboration avec la direction du groupe parlementaire. En outre, plusieurs membres du Comité directeur sont candidats à l’élection, respectivement à leur réélection en tant qu’assesseurs. Toutes les candidatures seront disponibles sur notre site internet à partir du 11 mars 2018.

 

Affaires statuaires

Le rapport annuel rend compte des actions du parti et du groupe et sera disponible sur notre site internet dès le 23 février 2018.

Nous vous proposons en outre deux modifications dans les statuts. Il est désormais possible pour le Comité directeur de créer des commissions. Son travail et la direction du parti n’en seront que plus efficaces. La seconde modification régit une compétence jusqu’ici assez floue concernant le traitement des demandes. Un terme a également fait l’objet d’une adaptation linguistique. Les statuts modifiés vous sont joints à cette invitation. Tant le Comité directeur que la Conférence des présidents de parti vous recommandent d’accepter ces modifications. L’Assemblée des délégués doit également se positionner sur le traitement d’une plainte envoyée à l’attention de l’Assemblée des délégués contre un jugement rendu par la Commission arbitrale.

 

Politique de sécurité

Le radar de sécurité est un nouveau type de papier : il ne s’agit pas d’un papier de position, ni d’une résolution et pas non plus d’un factsheet. Ce papier a pour objectif de prendre en compte les scénarios de danger les plus urgents et de fixer un plan d’actions politiques pour y répondre. Il devra être actualisé chaque année. Pour PLR.Les Libéraux-Radicaux, il va de soi que la sécurité représente une mission centrale de l’Etat. Seul un environnement sûr et stable permet aux individus et aux entreprises de s’épanouir et de créer de la prospérité. La sécurité est le fondement d’une Suisse florissante et libre. Le radar de sécurité PLR s’attaque aux trois dangers les plus urgents : La perte de la souveraineté sur l’espace aérien, les menaces du cyberespace et le danger du tourisme à motivation djihadiste. Le radar de sécurité sera disponible sur notre site internet dès le 7 mars 2018.

 

Nous vous présentons en outre les recommandations de vote suivantes : 

 

Référendum contre la loi sur les jeux d’argent

La loi sur les jeux d’argent prévoit que la loi sur les maisons de jeux et la loi sur les loteries soient rassemblées. Les jeux proposés par les maisons de jeux et les loteries seront toujours soumis à autorisation. Les jeux en ligne tels que poker, black jack ou roulette seront à nouveau autorisés, à condition que les casinos proposant ces jeux aient un siège en Suisse. Plusieurs partis des jeunes ont lancé un référendum contre la loi fédérale.

 

« Monnaie pleine » : une expérimentation dangereuse

Le 10 juin 2018, la population suisse sera appelée à se prononcer sur l’initiative « Monnaie pleine ». Les initiants demandent que les banques disposent du 100% de leurs crédits en « monnaie pleine », et que seule la Banque nationale suisse (BNS) soit en mesure de produire celle-ci. L’initiative entend éviter que les banques commerciales ne « créent de nouvelle monnaie » lors de l’octroi de crédits. L’initiative s’apparenterait dans les faits à une nationalisation de l’opération de crédit actuellement réalisée par les banques et serait une dangereuse expérimentation pour la Suisse.

 

C’est avec plaisir que nous vous convions à Zoug et nous nous réjouissons de votre participation !

 

Meilleures salutations,

PLR.Les Libéraux-Radicaux

Newsletter

Se désabonner