Supprimer les obstacles commerciaux pour des prix plus bas

Moins de réglementation et pas de cloisonnement du marché

Afin de réduire les prix excessifs à l'importation de marchandises, il est nécessaire de supprimer les obstacles commerciaux. Plus de réglementations et de cloisonnement du marché ne sont pas d'un grand secours. C'est ce qu'a fait savoir la Commission de l'économie et des redevances du Conseil des Etats. Elle a donc décidé de soumettre différentes interventions parlementaires allant dans ce sens.

Que ce soit pour les exigences de contrôle des véhicules ou pour des sprays anti-moustiques, lorsque nous souhaitons les importer en Suisse nous devons souvent procéder à de nouveaux contrôles, même lorsqu'ils sont déjà autorisés dans l'UE. Bien que la Loi fédérale sur les entraves techniques au commerce ou le principe du Cassis de Dijon aient en partie apporté des solutions moins bureaucratiques, il est encore nécessaire d'agir. Trois motions ainsi qu'un postulat ont été déposés par la commission pour aider à éliminer ces obstacles commerciaux.

Suppression des obstacles commerciaux

Toutes ces interventions parlementaires ont pour but d'éliminer les obstacles techniques commerciaux. D'une part, les importations parallèles pour certains médicaments doivent être simplifiées. Les catégories de produits ou les groupes de produits doivent en général être exclus à une homologation et par conséquent doivent être soumis au principe du Cassis-de-Dijon. De plus, des mesures appropriées doivent être trouvées, pour que les déclarations relatives à des produits mis légalement sur le marché de l'Union européenne soient autorisées en Suisse sous la même forme visuelle. De plus, le Conseil fédéral sera chargé d'étudier si la liste des exceptions du Cassis-de-Dijon puisse être clairement réduite.

Solutions libérales contre les prix élevés

Le niveau des prix en Suisse se situe clairement au-dessus du niveau des prix au sein de l'Union européenne. En l'occurrence, face à l'absence de concurrence et face à une politique isolationniste, les recettes libérales peuvent apporter des solutions. Dans un marché libre, sans barrières commerciales et sans coûts de transports, les différences de prix s'ajustent par la concurrence. En supprimant ces barrières administratives et techniques, on arrive aux solutions mentionnées ci-dessus. Pour que la concurrence puisse jouer son rôle, le PLR s'engage constamment pour moins de réglementation.
 
Liberté, Cohésion et Innovation – par amour de la Suisse.


Contacts

› Karin Keller-Sutter, Ständerätin, karin.keller-sutter@parl.ch
› Georg Därendinger, chef de la communication, 079 590 98 77
› Karine Barras, porte-parole romande, 078 795 29 85


 Le PLR est le garant du modèle à succès suisse depuis 1848. Grâce à nos compétences économiques, nous assurons à la Suisse des conditions-cadre optimales, afin de préserver les emplois et d’en créer davantage. Nous nous engageons également pour les accords bilatéraux, mais refusons toute adhésion à l’Union européenne
 
PLR.Les Libéraux-Radicaux, Secrétariat général, Neuengasse 20, Case postale, CH-3001 Berne
T +41 (0)31 320 35 35, F +41 (0)31 320 35 00, www.plr.ch