Pas d'assouplissement au frein à l'endettement

Le Conseil fédéral ouvre la boîte de Pandore

Le Conseil fédéral ne souhaite pas engager les excédents budgétaires seulement pour la réduction à l'endettement. Cela n'est rien d'autre qu'un assouplissement du frein à l'endettement éprouvé. Il ouvre ainsi en grand les portes à l'augmentation de dettes. Le PLR.Les Libéraux-Radicaux exige encore et toujours le respect strict du frein à l'endettement et la préservation des finances fédérales des déséquilibres structurels.
 
 

 
 

La partie centrale au frein à l'endettement se compose d'une règle simple : au cours d'un cycle conjoncturel, les dépenses ne peuvent pas être supérieures aux recettes. Les excédents budgétaires doivent donc être utilisés pour l'amortissement des dettes et non être dépensés ailleurs. La simplicité et la clarté de cette règle sont pour le PLR la partie essentielle du frein à l'endettement. Le Conseil fédéral souhaite maintenant dévier de cette règle éprouvée. Il prend simplement connaissance du fait que le groupe d'experts, qu'il a lui-même constitué, s'oppose à une telle mesure. De même, le Conseil fédéral a chargé le Département fédéral des finances de plusieurs mandats d'examen. Ainsi, il semblerait que son objectif soit de garder la porte ouverte aux discussions sur le long terme concernant l'assouplissement du frein à l'endettement. Nous refusons fermement une telle démarche.


Préserver le modèle à succès du frein à l'endettement.

 
L'intention du Conseil fédéral, de diluer le frein à l'endettement et d'utiliser les excédents budgétaires à d'autres fins, est tout simplement contraire à l'objectif central de ce dernier. Cette démarche est d'autant plus absurde, notamment en vue du fait que le groupe d'experts prévoit une diminution des excédents budgétaires pour les années à venir. Des finances stables sont essentielles pour une place économique attractive et pour la sécurité de l'emploi. Un endettement croissant nous mènerait dans la même impasse que les Etats européens sur le déclin. L'assouplissement du frein à l'endettement restreindrait les réserves financières pour les crises à venir et n'est pas dans l'intérêt des générations futures. Cela serait particulièrement irresponsable en raison de l'évolution de la prévoyance vieillesse.

Liberté, Cohésion et Innovation – Par amour de la Suisse.
________________________________________
Contacts
› Philipp Müller, Conseiller aux Etats, 079 330 20 79
› Georg Därendinger, chef de la communication, 079 590 98 77
› Karine Barras, porte-parole romande, 078 795 29 85
________________________________________
Le PLR est le garant du modèle à succès suisse depuis 1848. Grâce à nos compétences économiques, nous assurons à la Suisse des conditions-cadre optimales, afin de préserver les emplois et d’en créer davantage. Nous nous engageons également pour les accords bilatéraux, mais refusons toute adhésion à l’Union européenne
 
PLR.Les Libéraux-Radicaux, Secrétariat général, Neuengasse 20, Case postale 6136, CH-3001 Berne
T +41 (0)31 320 35 35, F +41 (0)31 320 35 00, www.plr.ch