Assemblée des délégués en ligne 22 août 2020

Chers délégués,

La liberté, la responsabilité individuelle, mais aussi une bonne dose de travail ont fait la grandeur de notre pays. C'est à nous, Libéraux-Radicaux, que revient la responsabilité de poursuivre le développement du modèle à succès suisse, qui a fait ses preuves. C’est d’autant plus vrai depuis l’apparition du coronavirus ! Nous travaillons depuis des mois pour sortir la Suisse de cette crise au travers, par exemple, de notre engagement concret en faveur des PME et des indépendants, ou encore en intégrant systématiquement les leçons tirées de la crise du coronavirus dans le processus politique. Nous nous battons pour des solutions qui placent les personnes – et non les intérêts individuels – au centre.

Notre pays est toujours sous l’emprise du coronavirus. Néanmoins, les importantes votations de septembre sont toujours à l’ordre du jour – le moment est venu pour notre parti de faire entendre sa voix à leur sujet. Afin de ne pas vous exposer, en tant que délégués, à des risques inutiles, nous avons, une fois de plus, opté pour une Assemblée des délégués en ligne (e-ADD). Ce sera l’occasion pour nous de prendre position sur différents objets soumis au vote, le 27 septembre prochain. L'accent sera mis sur trois propositions :

  • Loi fédérale sur l’impôt fédéral direct (LIFD) (Déduction fiscale des frais de garde des enfants par des tiers) : À l'avenir, les parents devraient pouvoir déduire de l'impôt fédéral direct les frais de garde des enfants par des tiers, jusqu'à 25’000 francs par an et par enfant (contre 10’100 francs actuellement). Le Parlement a également décidé d'augmenter les déductions générales pour enfants de 6’500 à 10’000 francs suisses. Le PS a lancé un référendum contre le projet de loi.
  • Loi fédérale sur les allocations pour perte de gain en cas de service et de maternité (contre-projet indirect à l’initiative populaire « Pour un congé de paternité raisonnable – en faveur de toute la famille ») : L'initiative prévoit que tous les pères qui travaillent doivent pouvoir prendre au moins quatre semaines de congé paternité et recevoir une compensation pendant leur absence. Le Conseil fédéral et le Parlement ayant rejeté l'initiative, le Parlement a élaboré un contre-projet indirect. Ce ne sont ainsi non pas quatre, mais deux semaines de congé paternité, que les pères qui travaillent peuvent prendre dans les six premiers mois suivant la naissance de l'enfant. L'indemnisation pour perte de gains serait la même que dans le cadre du régime d'assurance maternité existant : 80 % du revenu moyen du père provenant d'un emploi avant la naissance, mais pas plus de 196 francs par jour. Les coûts s'élèveraient à environ 230 millions de francs par an. Les initiants ont convenu de retirer leur initiative si les électeurs votent en faveur d’un congé paternité de deux semaines.

Arrêté fédéral relatif à l’acquisition de nouveaux avions de combat : Afin de continuer à assurer la sécurité de la Suisse et de sa population contre les menaces aériennes, le Conseil fédéral et le Parlement ont l'intention d'acheter des avions de combat modernes pour un montant de 6 milliards de francs. La défense aérienne doit être fondamentalement renouvelée, car les avions F/A-18 atteindront la fin de leur date limite d’utilisation en 2030 et les F-5 Tigers sont, aujourd’hui déjà, obsolètes. Le GSsA, le PS et les Verts ont lancé un référendum contre cet arrêté fédéral.

En ce qui concerne l'initiative de résiliation de l'UDC, vous avez déjà décidé, lors de l’Assemblée des délégués du 11 janvier 2020, de vous y opposer, par 299 voix contre 3 et 8 abstentions. La position vis-à-vis de la loi sur la chasse sera finalement adopté par la Conférence des présidents de partis, le 21 août 2020, afin que nous puissions discuter plus en profondeur des autres objets.

Afin de donner davantage de poids à l'élaboration à long terme de notre politique libérale,

nous avons entamé l’élaboration d’une stratégie globale pour les générations futures. Nous, Libéraux-Radicaux, assumons nos responsabilités et voulons faire en sorte que les générations futures puissent continuer à s’épanouir librement à l'avenir. Avec notre stratégie, nous voulons montrer à quoi ressemble la politique libérale de demain. Comme annoncé lors de la dernière Assemblée des délégués, nous lancerons un sondage auprès des membres en août. C’est à vous, chers délégués du PLR Suisse, que reviendra la décision finale sur cette stratégie.




Décision de la CPP

Congé paternité

12 Oui / 8 Non / 1 Abstention

Nouveaux avions de combat

La CPP recommande l'adoption à l'unanimité.

Frais de garde des enfants par des tiers

22 Oui / 4 Non / 1 Abstention