Une politique climatique et environnementale libérale et proche de la population

Les 120‘000 membres PLR appelés à définir des mesures

La politique doit se préoccuper des thèmes qui nous touchent toutes et tous. Parmi ceux-ci figure notamment la nécessité de prendre des mesures efficaces en faveur d’une politique climatique et environnementale forte. Des mesures qui doivent toutefois être proches de la population. C’est la raison pour laquelle nous menons, au cours des prochaines semaines, une large consultation auprès de nos 120'000 membres afin qu’ils puissent définir les lignes de la politique climatique et environnementale de demain. Nos membres peuvent, dès à présent et jusqu’au 21 avril, participer au sondage. Un papier de position sera élaboré sur la base des résultats du sondage pour ensuite être soumis aux délégués le 22 juin prochain. Le PLR le reconnaît : des mesures concrètes et efficaces doivent être prises dans les domaines de l’environnement et du climat.  

La politique doit être attentive aux thèmes qui touchent la population. Cela inclut évidemment la nécessité de prendre des mesures efficaces en faveur d’une politique climatique et environnementale forte. Face aux nombreux défis climatiques et technologiques, il est plus que jamais question de politique économique. Le PLR définit ici une orientation claire pour l’avenir. Le parti soutient depuis longtemps déjà une politique climatique et environnementale efficace, portée dans les cantons par de nombreux élus libéraux-radicaux. Néanmoins, le PLR le sait et le reconnaît : cela ne suffit plus. Le PLR veut rendre concrète sa politique climatique et environnementale, et faire en sorte qu’elle soit plus visible et plus efficace.

Plus que jamais une politique environnementale crédible et efficace est liée à la politique économique
C’est pour cette raison que nous lançons ce projet unique. Nous souhaitons aller de l’avant – car la politique environnementale nous concerne tous. Nous ne pourrons toutefois réussir que si la recherche et les progrès économiques peuvent pleinement déployer leurs effets. C’est le seul moyen de trouver des solutions concrètes, qui soient efficientes tant en Suisse qu’à l’étranger. Mais pour être efficaces, les mesures se doivent d’être proches de la population, faute de quoi elles feront face à de la résistance, voire à des oppositions, comme en attestent de nombreux exemples aussi bien dans notre pays qu’à l’étranger. C’est ce qui nous incite à définir nos orientations politiques futures avec nos membres. C’est, selon nous, la seule manière de mener une politique durable et d’avancer ensemble. Au travers de cette initiative unique dans l’histoire du PLR, nous soumettrons à nos 120'000 membres un large éventail de mesures en lien avec la politique climatique et environnementale.

Le sondage disponible dès demain chez chaque membre PLR  
Le sondage sera disponible du vendredi 29 mars 2019, à 8h00 et se clôturera 24 jours plus tard, soit le 21 avril. Chaque membre du PLR.Les Libéraux-Radicaux se verra attribuer un code d’accès personnel. Le sondage est divisé en deux parties. La première partie, plus générale, est consacrée à la manière dont nos membres s’engagent pour la politique environnementale et, le cas échéant, s’ils seraient favorables à davantage d’interdits, à des normes plus strictes, ou s’ils privilégieraient une plus grande responsabilité individuelle. Nous les invitons ensuite à nous faire part de leur appréciation vis-à-vis de l’engagement du PLR en matière de politique climatique et environnementale. Nous avons donc volontairement présenté une large gamme de positions. Dans la seconde partie, les membres peuvent décider s’ils souhaitent répondre à des questions plus approfondies sur des thématiques spécifiques telles que les transports, les bâtiments, les milieux naturels,  l’industrie ou encore l’électricité/énergie.

Les délégués définiront notre ligne en juin
Le 1er mars 2019, la Conférence des présidents de partis du PLR Suisse a unanimement validé le lancement du sondage. Un groupe de travail, chargé de l’élaboration du questionnaire, a ensuite été créé. Le groupe de travail se compose de : Hans-Jakob Bösch, (président du PLR Zurich), Benoît Genecand (conseiller national et membre de la CEATE), Michael Mandl (secrétaire du groupe et responsable projets au secrétariat général du PLR Suisse), Philip Mosimann (représentant de l’économie et expert externe), Damian Müller (conseiller aux États et membre de la CEATE), Saskia Schenker, (députée au Grand Conseil et présidente a.I. du PLR Bâle-Campagne), Peter Schilliger (conseiller national et membre de la CEATE) et François Vuille, (ancien professeur à l’EPFL et second expert externe). Le groupe de travail se chargera d’analyser les résultats et, sur base de ces derniers, d’élaborer une ligne libérale-radicale en matière de politique climatique et environnementale. La CPP établira ensuite à son tour un papier de position à l’attention de l’Assemblée des délégués du 22 juin prochain.

PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avancer ensemble.