Pas de protection pour les criminels et les violeurs