La digitalisation transforme l’économie et la société – Profitons de ses avantages !

Le rapport de l’OCDE montre que la croissance économique a faiblement diminué au cours des dernières années et que la Suisse ne peut en aucun cas se reposer sur ses acquis. La Suisse doit tirer parti des progrès technologiques et reconnaître les avantages et les chances qu’offre la digitalisation. Dans ce domaine, l’isolation et le protectionnisme mènent à des désavantages concurrentiels, moins d’innovation et ainsi à moins de places de travail. Le progrès digital et la liberté sont essentiels pour le développement futur de la Suisse.

news

La faible croissance économique s’explique principalement par l’influence marquée de l’Etat dans des secteurs tels que l’énergie, la télécommunication et les transports et par les obstacles administratifs. La bureaucratie ne représente pas un problème uniquement dans ces secteurs : La digitalisation transforme l’économie et la société. Il nous est interdit de reculer devant le progrès si nous voulons profiter des chances offertes par la digitalisation.

Place digitale suisse – Ne cachons pas les avancées !

Ces dernières années, la Suisse est devenue l’une des places digitales les plus influentes d’Europe et jouit d’une très bonne réputation. Un système juridique fiable, d’excellentes infrastructures, la disponibilité de personnel spécialisé et la stabilité politique et économique sont les piliers d’une place digitale optimale. Cependant, de nouvelles réglementations au travers d’un « Swiss Finish » compromettent l’attractivité de la Suisse.

e-ID – Reconnaître les chances!

L’identité électronique est l’instrument clé en termes d’infrastructure, qui marque par la même occasion la fin de la rupture de médias. Mais l’identité électronique est bien plus que ça :  elle simplifie de nombreux processus et amène beaucoup d’avantages ! Prenons par exemple les achats en ligne, la déclaration d’impôt, les plateformes de réservation en ligne, les services de santé mobiles et bien plus encore. Le Conseil fédéral a posé les premières pierres, il est temps de nous lancer !

Cyberdéfense – La coordination de compétences est indispensable !

Le phénomène de cybercriminalité prend des formes toujours plus menaçantes et les auteurs agissent depuis les pays les plus divers. Elle est organisée de manière internationale et la croissance de sa complexité est telle que la poursuite pénale fédérale fragmentée n’est plus à la hauteur.  On ne peut lutter contre ce phénomène international au niveau national ou régional. Un bureau de coordination central, qui regroupe les savoir-faire nationaux et les compétences et qui peut coopérer avec les autorités étrangères, doit être créé.

Formation – Donnons une place plus importante à l’informatique !

L’informatique doit revêtir une grande importance dans la politique de formation et occuper davantage de place à tous les niveaux du système de formation. Au moment de l’apprentissage déjà, la culture d’innovation doit être stimulée et la culture positive de l’erreur appliquée. Une fois les talents formés, il est nécessaire de les intégrer au marché du travail.

La liste des avantages offerts par la digitalisation est quasiment infinie. Il est de notre devoir de sensibiliser encore plus la population aux chances de la digitalisation.


Papier de position: Les opportunités de la digitalisation

Communiqué de presse: Saisir les chances de la numérisation et non les fuir