Décès de l'ancien conseiller fédéral Friedrich: un grand libéral-radical s'en va

Le PLR pleure la perte d'un vrai homme d'Etat

C'est avec une grande tristesse que le PLR.Les Libéraux-Radicaux apprend le décès de son ancien conseiller fédéral Rudolf Heinrich Friedrich. L'ancien chef du Département de justice et police s'est particulièrement engagé pour réformer la Loi sur l'asile et a combattu les abus. Son nom reste également associé à la „Lex Friedrich", la loi limitant l'acquisition d'immeubles par les étrangers, ce qui témoigne qu'il était un homme politique droit et qu'il savait proposer des solutions constructives exemptes de tout intérêt.

„L'annonce du décès de l'ancien conseiller fédéral Rudolf Heinrich Friedrich nous fait beaucoup de peine", déclare Philipp Müller, président du PLR.Les Libéraux-Radicaux. „Un grand libéral-radical nous quitte, un vrai homme d'Etat. Rudolf Friedrich s'est engagé avec une ligne de conduite et pour des solutions libérales tout en cherchant des solutions constructives. L'intérêt de la population était son objectif premier". Le PLR adresse ses sincères condoléances à sa compagne et lui apporte tout son soutien dans ce moment difficile.

Rudolf Heinrich Friedrich (*1923) a commencé sa carrière politique comme élu communal PLR à Winterthur puis a assumé la tâche de président du PLR du canton de Zürich jusqu'en 1975. De 1975 à 1982, il officie comme conseiller national PLR et se profile comme un partisan d'une armée forte et comme une voix critique face au communisme. En 1982, il est élu comme Conseiller fédéral en charge du Département de justice et police. En raison de problèmes de santé, il quitte son poste deux ans après son entrée au Conseil fédéral. Ses hauts faits politiques resteront la „Lex Friedrich", qui limite l'acquisition d'immeubles par les étrangers, la mise en place de mesures contre les abus dans le domaine de l'asile ainsi qu'une réforme du fédéralisme.

Même après son retrait du Conseil fédéral, Rudolf Friedrich a continué de s'engager auprès de son parti et en faveur des valeurs libérales-radicales. Il s'est impliqué fortement dans plusieurs campagnes de votations comme celle en faveur de l'entrée de la Suisse dans l'ONU, les diverses votations pour les accords bilatéraux, contre l'initiative visant à interdire la construction de minarets et enfin contre l'élection du Conseil fédéral par le peuple. Il n'a pas hésité à donner plusieurs interviews, à écrire des lettres de lecteurs et à apporter son soutien financier pour les campagnes importantes. Sa ligne de conduite et son approche authentique lui ont apporté beaucoup de respect au-delà des frontières partisanes. Par son engagement, il était un exemple pour le PLR et pour notre pays.

Contacts :

Philipp Müller, président du PLR.Les Libéraux-Radicaux, 079 330 20 79

Gabi Huber, présidente du groupe parlementaire libéral-radical, 076 331 86 88

Markus Hutter, conseiller national de Winterthur, 079 430 24 76

Stefan Brupbacher, secrétaire général du PLR.Les Libéraux-Radicaux, 079 789 13 81

Pia Guggenbühl, cheffe de la communication, 079 566 60 10