Le PLR défend le frein à l’endettement

Maîtriser ses finances pour affronter l’avenir

La situation budgétaire actuelle de la Confédération est réjouissante. Mais depuis des années, le budget croît plus vite que le PIB et les dépenses fédérales ont doublé depuis 1990. D’importantes dépenses se profilent déjà à l’horizon. Afin que les générations futures n'héritent pas d'un déficit colossal, la réduction de la dette et le frein à l'endettement sont tous deux extrêmement importants. Ainsi, PLR.Les Libéraux-Radicaux s’est engagé – avec succès – pour ces deux points dans le budget 2019 : près de la totalité des excédents seront affectés à la réduction de la dette. Le frein à l’endettement – l’un des plus grands acquis en politique financière suisse – restera ainsi intact. Seuls ceux qui maîtrisent leurs finances sont prêts pour l'avenir. 

Le Conseil fédéral a présenté au Parlement un budget réjouissant, couronné d’un excédent de près de 1,2 milliard de francs. Le Parlement l’a largement approuvé – le PLR s’est quant à lui efficacement opposé aux convoitises de la droite comme de la gauche. Nous avons rejeté majoritairement la demande d’augmentation du contrôle fédéral des finances, étant donné que nous attendons une priorisation de cet organe. La conception du rôle du contrôle fédéral des finances doit également être clarifié. Le PLR peut donc accepter les dépenses supplémentaires d'environ 100 millions de francs dans le secteur de l'éducation, car il s'agit ici d'un investissement pour l'avenir de la Suisse. En règle générale, les dettes de la Confédération peuvent encore être réduites. Le frein à l’endettement est maintenu ; cet outil est un réel rempart contre une politique dépensières trop généreuse et constitue le plus important instrument de gestion en politique budgétaire. Mais de grosses dépenses se profilent déjà à l’horizon : la mise en œuvre de la Réforme fiscale et financement de l’AVS et l’abolition de la pénalisation du mariage dans l’impôt fédéral direct. À moyen terme, la situation budgétaire reste donc tendue.

Maîtriser ses finances pour affronter l’avenir
Depuis des années, le budget fédéral croît plus vite que le PIB et les dépenses fédérales ont doublé depuis 1990. À moyen comme à long terme, d'importants déficits structurels menacent le budget fédéral. Les générations futures risquent de crouler sous une montagne de dettes ou des charges fiscales excessives. Attentif à la Cohésion, PLR.Les Libéraux-Radicaux ne veut pas rester les bras croisés. Nous sommes bien sûr fiers des succès remportés jusqu’à présent, car la quote-part des dépenses publiques de la Suisse est l’une des plus faibles de l’OCDE. Mais l’engagement du PLR ne s’arrête pas là, car seuls ceux qui maîtrisent leurs finances sont prêts pour l'avenir. Nous pourrons ainsi continuer à nous engager efficacement pour l’abolition du droit de timbre et des droits de douane sur les produits industriels. 
 

Papier de position « Grands axes d'une politique financière libérale » de 2017.


PLR.Les Libéraux-Radicaux. Avancer ensemble.