Communiqués de presse

Les propositions du PLR concernant la promotion des CoCos ont déjà porté leurs fruits

Le PLR s‘est clairement positionné sur la problématique du « Too big to fail » durant l’été. Une base de fonds propres renforcées, des exigences plus élevées en matière de liquidités et des mesures de réorganisation clairement délimitées doivent rendre inutile un autre plan de sauvetage pour venir en aide à une grande banque suisse. Dans ce contexte, la création du nouvel instrument de capital convertible(CoCos) jouera un rôle central. Cet automne déjà, le PLR avait déposé une motion dans ce sens, motion acceptée par la commission de l’économie et des redevances du National. Il faut maintenant modifier le contexte fiscal en réduisant le droit de timbre afin de faire des CoCos un instrument compétitif sur les marchés internationaux. Le PLR se réjouit que le Conseil fédéral ait saisi la balle que le PLR lui avait lancée. Il est également réjouissant de constater que le gouvernement a clairement refusé une compartimentation de la structure des banques. Le PLR va désormais étudier dans le détail les mesures proposées en étant particulièrement attentif à la préservation de la compétitivité internationale de la place financière suisse et de son développement à l’étranger.

Lire la suite

Il faut préserver la sphère privée par le biais de l‘impôt libératoire

Le PS voit dans l’impôt libératoire une menace pour la place financière suisse. En avril, le PLR a été le premier parti à présenter une stratégie financière ambitieuse (« Weissgeldstrategie ») pour répondre aux pressions internationales. Cette stratégie montre comment la place financière suisse renforcée et adaptée peut, à l’avenir, jouer un rôle encore plus grand dans la finance mondiale et créer des milliers d’emplois. Lorsque le PLR avait avancé avant tout le monde l’idée d’un impôt libératoire, la plupart des autres partis avaient dit qu’il s’agissait d’une illusion et qu’aucun pays n’accepterait de négocier sur une telle base. Le temps nous a donné raison. Grâce à l’impôt libératoire, de nombreux citoyens européens peuvent placer leur argent dans les banques suisses pour le préserver de l’inflation. Les récents événements politiques ont prouvé que la solution du PLR était la bonne et que sa politique financière allait dans la bonne direction, comme en témoigne le début des négociations de la Grande-Bretagne et de l’Allemagne avec la Suisse en vue de l’introduction d’un impôt libératoire. Le fait que de nombreux États européens se trouvent dans une situation délicate financièrement permet d’envisager que d’autres pays leur emboiteront le pas de la Grande-Bretagne et de l’Allemagne.

Lire la suite

Stop à la bureaucratie dans la garde des enfants

Le PLR et le PLR Femmes demandent un retour à la raison

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux et les Femmes PLR

Lire la suite

Le Conseil national écarte la mesure contraignante des quotas

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux s’engage pour l’équilibre financier à long terme de nos assurances sociales. Il soutient fermement la 6ème révision de l’AI, dont l’un des principaux objectifs est la réinsertion professionnelle des rentiers AI. Elle est juste et équitable et vise un assainissement durable de l’AI et sa pérennité au-delà de la période transitoire du financement additionnel. Le PLR s’est engagé pour le financement additionnel à condition que des mesures soient prises en parallèle afin d’assainir les assurances. A ce titre, nous appelons à la responsabilité des autres partis. La promesse faite au peuple doit être respectée. Le PLR se félicite en outre de la décision du Conseil national de ne pas contraindre les entreprises à employer 1% de personnes handicapées. En effet, l’expérience internationale nous montre que les quotas n’ont en aucun cas permis d’atteindre les objectifs escomptés et qu’ils stigmatisaient les personnes handicapées.

Lire la suite

Seul le PLR se bat pour réduire la bureaucratie en faveur des PME

Le Conseil national a renvoyé le projet B de la révision de la TVA au Conseil fédéral. Le PLR.Les Libéraux-Radicaux est le seul parti qui a fait campagne contre la bureaucratie dans le domaine du décompte TVA. 80% des entreprises considèrent ce dernier comme une charge administrative trop lourde. Le projet prévoyait l’instauration d’un taux de TVA unique et la suppression de 21 des 29 exceptions. Ces mesures auraient permis de réduire massivement la bureaucratie au travers du décompte TVA.

Lire la suite
Une solution raisonnable mais encore lacunaire contre les bonus excessifs
Le PLR s’oppose fermement au modèle des tantièmes
Le PLR.Les Libéraux-Radicaux veut éliminer les bonus excessifs sans mettre en péril les emplois. Il faut donc des interventions ciblées et non pas une sur-réglementation étatique. Le PLR salue la décision du Conseil des Etats qui a accepté à l’unanimité le lancement du contre-projet indirect à l’initiative Minder proposé par le conseiller aux Etats libéral-radical Pankraz Freitag. Le droit de la société anonyme doit s’inscrire dans la loi et non dans la Constitution. Des améliorations sont toutefois nécessaires parce que l’Assemblée fédérale refuse un rapport de rémunération, les entreprises se trouvant par conséquent dans une situation non règlementée. Les sénateurs PLR Hans Altherr et Hans Hess ont souhaité clarifier la situation, sans succès car bloquée au Conseil des Etats. Il est maintenant du devoir de la commission des affaires juridiques du Conseil national d’améliorer le projet et de mettre en place une sécurité juridique, dans l’intérêt de la place économique suisse et de ses emplois.
Lire la suite

Unheilige Allianz kommt in der kleinen Kammer nicht zum Tragen

 

 

Letzte Woche verhinderte die unheilige Allianz im Nationalrat, dass die Kredite für den Internationalen Währungsfonds (IWF) rasch behandelt werden. Das gefährdet nicht nur die Arbeit des IWF gegen die Eurokrise insgesamt, sondern torpediert auch den Kampf der Schweiz um ihren IWF-Sitz. Im Gegensatz zum Nationalrat stellt der Ständerat die Landes- über die Parteiinteressen: Er stimmte heute einem IWF-Darlehen zu.

Lire la suite
Conférence de presse : Combattons ensemble la bureaucratie !
Le PLR présente son initiative « Stop à la bureaucratie ! » et sa mise en application
Toujours plus de réglementations, de lois, de formulaires et d’interdictions, etc. Voilà le triste constat que le PLR.Les Libéraux-Radicaux a pu faire. Ça suffit ! Au lieu de submerger les citoyens et les PME, l’Etat doit gagner en efficience. Le PLR combat la bureaucratie afin d’atteindre cet objectif. Ce combat est mené de front avec le lancement de l’initiative populaire nationale « Stop à la bureaucratie ! » ainsi qu’avec plusieurs initiatives cantonales.
Lire la suite

La Gauche et l’UDC sabotent la position suisse dans la négociation pour un siège au sein de la direction de l’organisation

Le Fonds monétaire international (FMI) joue un rôle crucial dans la lutte contre la crise monétaire qui secoue l’Europe. La Suisse siège au sein du Conseil d’administration du FMI. Ce rôle important implique des responsabilités pour la Suisse, responsabilités qu’elle ne peut assumer en raison d’une alliance contre-nature entre le PS, les Verts et l’UDC. La Gauche veut lier le crédit du FMI à l’augmentation de l’aide au développement. La droite extrême, quant à elle, refuse le prêt par principe et souhaite réduire l’aide au développement; ensemble, ils ont bloqué deux projets d’arrêté au sein de la commission de politique extérieure depuis novembre 2009. Les autres Etats membres du FMI doivent se prononcer d’ici la fin de l’année sur l’augmentation des moyens du FMI. Ceux-ci ne peuvent être mis en œuvre qu’avec l’accord de tous les pays concernés. Le danger est grand que la Suisse soit tenue pour responsable d’un blocage de fait des crédits en raison du retard qu’elle prend sur le calendrier prévu. Les Etats qui contestent le siège suisse au sein du Conseil ne manqueront pas d’utiliser ce manquement de la Suisse. Ainsi, cette alliance sabote la position suisse dans une négociation délicate et constitue une démarche irresponsable et contraire aux intérêts de notre pays !

Lire la suite
Le PLR félicite la Commission de gestion pour son clairvoyant rapport sur la Libye
La nécessité d’entreprendre une véritable réforme du gouvernement est urgente
Le PLR.Les Libéraux-Radicaux salue le rapport clairvoyant de la Commission de gestion sur la Libye. Les enquêteurs ont travaillé de manière approfondie les événements entourant la détention de deux Suisses en Libye. Il ressort un constat similaire à celui qui a été dressé après à la crise financière : Le Conseil fédéral n’est pas suffisamment armé et préparé à affronter des crises internationales. Cela s’en ressent particulièrement dans la coordination entre les départements qui est insuffisante. La nécessité d’un leadership stratégique est urgente. Il apparaît également que les indiscrétions et la méfiance au sein du Conseil fédéral ont joué un rôle négatif dans ce dossier. À ce titre, un climat de confiance doit être impérativement rétabli. Le PLR réitère ses propositions, présentées ce printemps, pour qu’une véritable réforme du gouvernement soit rapidement entreprises. Le rapport montre également, d’une part, les carences qui existent dans la collaboration entre diplomatie et politique, mais aussi, l’inadaptation des moyens techniques employés.
Lire la suite

Le PLR contre l’initiative « pour la protection face à la violence des armes »

La conférence des présidents de partis cantonaux a pris officiellement positions

La conférence des présidents de partis cantonaux (CPP) a pris officiellement position sur l’initiative populaire, lancée par le PS et le GSsA, « pour la protection face à la violence des armes ». Cette décision constitue la position du PLR.Les Libéraux-Radicaux et ne sera pas rediscuté ultérieurement. L’initiative est jugée trompeuse, inutile et bureaucratique par les libéraux-radicaux. Ces derniers ont clairement rejeté cette initiative à l’unanimité pour les raisons suivantes :

Lire la suite

Nationalrat verpasst nötigen Schritt für ausgeglichenen Bundeshaushalt

 

Die FDP ist mit dem Budget 2011 des Bundesrats grundsätzlich zufrieden, denn es sieht gewichtige Einsparungen vor – weniger wäre fahrlässig. Doch auch das Parlament muss mitspielen: Der Nationalrat hat es heute jedoch versäumt, die Erhöhung der Milchzulagen um 33.5 Millionen Franken abzulehnen. FDP.Die Liberalen kritisiert diesen Entscheid. Gemäss Finanzplan 2012-2014 drohen jährliche strukturelle Defizite von 400 bis 600 Millionen und damit die Aushebelung der Schuldenbremse. Das darf nicht passieren. Die Ablehnung der Aufstockung von 135 Millionen in der Entwicklungshilfe ist deshalb ein notweniger Schritt für einen ausgeglichenen Bundeshaushalt, und das Konsolidierungsprogramm muss integral umgesetzt werden. Die FDP setzt sich dafür ein und fordert auch von den anderen bürgerlichen Parteien ein klares Bekenntnis für gesunde Finanzen. Schon nächste Woche ist aber der Ständerat gefordert, mehr finanzpolitische Verantwortung zu zeigen und auch die Milchzulagenerhöhung abzulehnen.

Lire la suite

Nationalrat stimmt Forderung der FDP-Liberale Fraktion zu

 

 

Schon im Frühling forderte die FDP-Liberale Fraktion, der Bundesrat solle die Grundlagen schaffen, damit der UBS im Zusammenhang mit der USA-Affäre eine Rechnung ausgestellt werden kann. Heute hat der Nationalrat der UBS ohne Gegenstimme die Vollkosten von 40 Millionen Franken auferlegt, die aus dem Staatsvertrag mit den USA entstanden sind. FDP.Die Liberalen freut sich über diesen Entscheid. Nun wird nicht der Steuerzahler, sondern die Grossbank zur Kasse gebeten.

Lire la suite

Le PLR présente ses exigences lors d’une conférence de presse

Les perspectives pour l’AVS sont sombres, la bombe démographique à retardement est en marche. Si aujourd’hui quatre actifs cotisaient au bénéfice d'un rentier, ce rapport ne sera vraisemblablement plus que de deux pour un à l'horizon de 2040 ! Une dette énorme menace et nous pouvons nous attendre à une réduction massive des rentes ou à des augmentations d’impôts. La politique doit maintenant agir pour que nos rentes et celles de nos enfants soient sécurisées dans le futur. Tous les partis le savent. Néanmoins, l’alliance contre-nature entre le PS et l’UDC a détruit la solution conciliante de la 11ème révision de l’AVS durant la session d’automne. Les efforts accomplis jusqu’ici afin de sécuriser l’AVS sur le long terme ne sont aujourd’hui plus qu’un tas de gravats. Le PLR.Les Libéraux-Radicaux et les Femmes PLR ne peuvent assister passivement à ces agissements imprudents. Ils soutiennent la grande 12ème révision, même si elle n’est pas suffisante : Elle est comparable à une longue escalade qui peut se terminer par une chute grave. Si cette révision échoue à nouveau dans quelques années, le résultat sera brutal. Par conséquent, le PLR veut proposer deux filets de sécurité : Leurs initiatives parlementaires exigent d’une part l’adaptation immédiate de l’âge de la retraite des femmes à celui des hommes (65 ans) et, d’autre part, l’inscription dans la loi d’un frein à l’endettement pour l’AVS qui a fait ses preuves.

Lire la suite
Le PLR félicite le nouveau président du Conseil national Jean-René Germanier
Le Groupe souhaite la bienvenue à Peter Flück au parlement et à Ruedi Noser au sein de la CER
Le PLR félicite le nouveau président du Conseil national Jean-René Germanier. Son candidat a été élu par 163 voix sur 170. Grâce à son travail politique constructif et à son esprit de conciliation au sein du Conseil, le viticulteur valaisan est énormément estimé comme en témoigne son excellent résultat aujourd’hui. Le Groupe libéral-radical lui souhaite plein succès dans son nouveau challenge. Le PLR.Les Libéraux-Radicaux souhaite également la bienvenue à son nouveau conseiller national bernois Peter Flück. Originaire de Brienz, il est patron d’une PME et reprend la place de Johann Schneider-Ammann à la Chambre du peuple. Peter Flück fera partie de la Commission de la science, de l’éducation et de la culture (CSEC). De son côté, Ruedi Noser reprend le siège laissé vacant après l’élection au Conseil fédéral dans la Commission de l’économie et des redevances (CER). Le Groupe remercie l’entrepreneur zürichois de son précieux travail en tant que leader de la CER. La députation du PLR déterminera son nouveau leader dans les jours à venir.
Lire la suite

FDP fordert vom Islamischen Zentralrat vorbehaltsloses Bekenntnis zu unseren Werten

Der Islamische Zentralrat der Schweiz (IZRS) hat heute eine Initiative angekündigt, um das Minarettverbot wieder aufzuheben. Der Volksentscheid von 2009 soll rückgängig gemacht werden. FDP.Die Liberalen engagierte sich vor einem Jahr gegen das Minarettverbot. Doch der Volksentscheid ist zu respektieren. Es befremdet, dass ausgerechnet der Zentralrat sich auf individuelle Rechte beruft, um das Verbot umzustossen. Diese extremistische islamische Organisation hat wiederholt öffentlich das Schweizer Rechtssystem in Frage gestellt und die Gleichberechtigung von Mann und Frau verneint. Damit hatte der IZRS den Befürwortern des Minarettverbots in die Hände gespielt. Rein rechtlich darf auch der IZRS eine Initiative lancieren. Zuerst muss er sich jedoch ohne Wenn und Aber zu den zentralen Werten der Schweiz bekennen, bevor er selber mit einer Initiative auf die demokratischen Rechte pocht. Alles andere ist unglaubwürdig, illegitim und politisch nicht ernst zu nehmen.

Lire la suite

Le PLR est soulagé de la sauvegarde du fédéralisme et de la conccurence

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux est soulagé du rejet de l’initiative fiscale du PS. La tromperie appelée initiative « pour des impôts équitables » n’a pas fonctionné. En rejetant l’initiative fiscale, les citoyennes et citoyens suisses montrent leur volonté de défendre le fédéralisme et la concurrence fiscale. Il est par contre regrettable de voir que le OUI a passé pour l’initiative sur le renvoi. Sa mise en œuvre se doit de ne pas mettre en danger les accords bilatéraux.

Lire la suite

Bundesrat beantragt Annahme zweier FDP-Postulate

 

 

Der Bundesrat hat heute je ein Postulat der FDP-Parlamentarier Felix Gutzwiller und Laurent Favre zur Annahme empfohlen. In seinem Postulat fordert Ständerat Felix Gutzwiller von der Regierung, Massnahmen zur Erhöhung der Zahl der Organspender zu prüfen. Denn die Entwicklung der letzten Jahre ist negativ: Immer mehr Menschen sterben, weil sie nötige Organe zur Transplantation nicht erhalten. Die Politik muss handeln! Zwei der im Postulat vorgeschlagenen Massnahmen: Im Gegensatz zu heute soll ohne ausdrückliche Ablehnung von der Zustimmung der Betroffenen zur Organspende ausgegangen werden. Der Organspender-Status wird auf der Versichertenkarte der obligatorischen Krankenkasse oder auf dem Fahrausweis notiert. Laurent Favre fordert ebenfalls die Überprüfung der „Widerspruchslösung“. Die Entscheide des Bundesrates sind ein wichtiger Schritt – nun muss der Ständerat als nächstes die Weichen richtig stellen: Für mehr Organspenden und mehr gerettete Menschenleben.

Lire la suite

Des incitations valent mieux que des subventions pour une utilisation énergétique efficace

Le Conseil fédéral a rejeté deux motions du Groupe libéral-radical pour une meilleure protection de l’environnement. Les motifs qu’il a mis en avant sont futiles. Les délégués du parti avaient décidé en juin des mesures de protection de l’environnement, notamment en ce qui concerne les bâtiments. Elles permettent une utilisation énergétique efficace ainsi qu’une dépendance moindre aux combustibles fossiles. Des incitations fiscales ainsi que des standards minimaux sont nécessaires. Les subventions telles que la taxe sur le CO2 apportent peu et constituent des mesures inefficaces sur le long terme. Il s’agit de prendre ses responsabilités, ce que le Conseil fédéral n’a malheureusement pas fait. Son raisonnement n’est pas convainquant. Selon lui, les cantons sont compétents et toutes les mesures nécessaires sont déjà mises en œuvre en matière de droit fiscal et de loi fédérale sur l’aménagement du territoire.

Lire la suite

Le PLR contrarié par la décision d’adoption de la « Lex Chavalon »

Le PLR.Les Libéraux-Radicaux est fondamentalement contre les centrales à gaz. Leurs émissions sont nocives pour l’environnement et ne constituent pas un substitut sensé à un certain mix d’énergie. Par conséquent, le PLR a approuvé la construction de telles centrales sous condition de mettre en place des mesures de compensation de CO2. Contrairement à la volonté d’une majorité parlementaire, le Conseil fédéral a approuvé la « lex Chavalon », qui libère la centrale thermique à combustibles fossiles de Chavalon d’une réglementation efficace. Le PLR est irrité de cette décision à courte vue : Elle est mauvaise pour l’environnement et empêche les entreprises de bénéficier des mêmes conditions de départ.

Lire la suite