Blog

ecrit par Philippe Nantermod, vice-président des Jeunes Radicaux Suisses

Il y a quelques siècles, un enfant naissait dans une étable aux bords du Jourdain. On connaît la suite: le bœuf, l’âne gris et les rois mages. 2010 ans plus tard, les autorités fédérales, dans leur sagesse tout aussi célèbre, ont décidé de mettre un point final à cette pratique odieuse qui consiste à laisser des bambins dans les mains de personnes non qualifiées.

Lire la suite

écrit par Charles Favre, Conseiller national VD

Pour la gauche, « Les vacances, il n’y a que ça de vrai ». Preuve en est l’initiative populaire actuellement en cours de traitement aux chambres fédérales « 6 semaines de vacances pour tous». C’est bien connu, le travail est par essence mauvais, c’est le symbole même de l’exploitation de l’Homme par l’Homme.

Alors pour mieux vendre le dogme on l’habille d’une argumentation rationnelle. La productivité ayant fortement augmenté, les travailleurs doivent en avoir leur part. Le travail étant tellement exigeant, il faut plus de temps pour récupérer.

Lire la suite

écrit par Claude Ruey, Conseiller national VD

Scandale! Comment pouvait-on oser pareille propagande! Le populisme et la démagogie ne devaient-ils pas céder à un minimum d’éthique et de respect? Souvenons-nous: l’été 2007 voyait des moutons noirs se multiplier sur les murs de nos cités. Et l’opinion s’indignait. En Suisse comme hors de nos frontières, la population était choquée et se révoltait face à une telle stigmatisation des étrangers. Aujourd’hui, seulement trois années plus tard, l’indignation semble s’être estompée et faire place à une certaine résignation, comme si l’opinion avait été anesthésiée. Une nouvelle prolifération de moutons noirs et l’affiche d’un soi-disant étranger prétendument violeur, que toute personne honnête et saine d’esprit considérerait comme une attaque infondée et raciste, ne constituent aujourd’hui plus qu’un fait banal parmi tant d’autres. Nous serions-nous tous «mithridatisés»? Le roi Mithridate, qui souhaitait devenir insensible au poison, en prenait tous les jours à petite dose, jusqu’à ce qu’il n’y soit plus vulnérable. Aurions-nous trop fréquemment subi la propagande de l’UDC au point de ne plus être sensibles à ce qui se passe autour de nous? Probablement que oui.

Lire la suite

Par Pierre Weiss, Député GE

 

Une affaire de curseur. Et donc de rapport de forces parlementaires. Voilà sur quoi débouchent les décisions politiques, surtout quand elles impliquent de gros sous. Quant à la position du curseur, elle découle de la conception de la solidarité et de la rigueur défendue par les protagonistes. La polémique née du refus de la gauche et des syndicats d’assainir l’assurance-chômage, selon la solution de révision de la LACI issue des Chambres fédérales, en est un nouvel exemple. Elle permet de mettre en évidence que les revenus élevés contribuent en réalité doublement à son financement.

Lire la suite

Pierre-Weiss, Vice-Président du PLR.Les Libéraux-Radicaux

 

Les élèves ont besoin d’enseignants de qualité, voire d’excellence. Les entreprises aussi. Cela exige que plusieurs conditions difficiles soient remplies. Plaidoyer, avant la rentrée des classes, pour revaloriser une profession à la recherche d’elle-même et de successeurs.

Lire la suite

Hugues Hiltpold, Conseiler national GE

 

Ils sont plus de 20'000 à Genève, et environ 400'000 en Suisse. Demain, les musulmans de notre pays entrent dans le mois de ramadan, un mois consacré au recueillement, à la prière, au partage et à la générosité. Un mois marqué également par le jeûne, du lever du jour à la tombée de la nuit.

 

Au cours des dernières années, en Suisse, en Europe et dans le reste du monde, la coexistence entre les religions a connu des temps troublés. La mondialisation des échanges, les migrations à l’échelle planétaire sont autant de facteurs qui bousculent les équilibres d’antan et conduisent à de forts questionnements identitaires. C’est aussi le cas dans le monde musulman, où l’on a assisté depuis la fin de l’ère coloniale à une sécularisation lente mais progressive de la société. Cette sécularisation suscite parfois de l’inquiétude dans la population, qui craint de voir ses traditions négligées, au profit d’un monde consumériste, d’un monde sans valeurs, sans fidélité. Au sens fort du terme : d’un monde sans foi ni loi.

Lire la suite